"L'île enchantée" à New York : pastiche et triomphe pour Placido Domingo

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/01/2012 à 09H17
Placido Domingo sur la scène de Tlaxcala (Mexique) le 25 novembre 2011

Placido Domingo sur la scène de Tlaxcala (Mexique) le 25 novembre 2011

© ANGEL DELGADO - CLASOS.COM / CLASOS.COM

Le ténor espagnol Placido Domingo a été chaleureusement applaudi samedi soir au Metropolitan Opera de New York en créant le rôle de Neptune dans "L'île enchantée", un pastiche empruntant des textes de Shakespeare et la musique de plusieurs compositeurs baroques.

L'infatigable ténor, âgé de 70 ans, a chanté ce rôle créé pour lui par le Britannique Jeremy Sams, à la demande du Peter Gelb, directeur général du
"Met", qui avait invité Domingo à venir chanter à New York. "Peter m'a demandé si je pouvais créer un rôle pour lui. Oh oui, je pouvais. C'est comme ça que le rôle de Neptune est né. Et il m'a bien servi pour l'histoire", explique Jeremy Sams sur le site web du "Met". 

Pour créer "L'île enchantée" ("The Enchanted Island"), Jeremy Sams a utilisé la technique du pastiche, très en vogue au 18e siècle, et qui consistait à piocher dans la musique d'opéras existants et lui associer un nouveau livret, pour créer une oeuvre inédite.

Dans "L'île enchantée", les personnages sont issus de deux oeuvres de Shakespeare, "La tempête" et "Le Songe d'une nuit d'été". La musique est extraite d'opéras de Haendel, Vivaldi, Rameau, Campra et Leclair.  La distribution compte également les chanteurs américains David Daniels et Joyce DiDonato, ainsi que l'Italien Luca Pisaroni, qui interprète "Caliban", un personnage de "La tempête" de Shakespeare.