L'ensemble "Le voir Dit" chante le Moyen-Âge de Guillaume de Machaut au Palais de Tau

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/05/2010 à 10H22
L'ensemble "Le voir Dit" chante le Moyen-Âge de Guillaume de Machaut au Palais de Tau

L'ensemble "Le voir Dit" chante le Moyen-Âge de Guillaume de Machaut au Palais de Tau

© Culturebox

L'ensemble "Le voir Dit" a remis le rémois Guillaume de Machaut sur le devant de la scène le 2 mai 2010 avec un concert intitulé "Le Dit de la harpe" au Palais de Tau à Reims. Le public a pu redécouvrir les musiques de cet artiste chanoine du 14ème siècle qui inspire depuis 5 ans le flûtiste Philippe Leclercq, le créateur et directeur de l'ensemble "Le Voir Dit". 

  Le nom de Guillaume de Machaut ne dit rien à la plupart d'entre nous. Clerc attaché à de grands seigneurs (le roi de Bohême, de Navarre, le duc de Berry, il fut aussi un des plus grands poètes du Moyen-âge, admiré et lut dans toute la France. Quant à ses oeuvres de compositeur, elles furent jouées dans toute l'Europe jusqu'au 15ème siècle. La plus célèbre de ses compositions, "La Messe Notre Dame" dédiée à la Vierge Marie, est considérée comme "l'un des monuments les plus considérables" de la musique du Moyen-Age, alliant tradition et audace. Les chansons du "Le Voir Dit" ou "Dit véridique" constituent l'autre oeuvre maîtresse du poète-musicien. Elles racontent l'amour courtois entre Machaut pour une jeune admiratrice, Péronne d'Armentières, avec qui il entretint une relation épistolaire très abondante.

A voir aussi sur Culturebox
Luc Arbogast chante dans les rues des chants du Moyen-Age
Le portrait de Clara, harpiste au conservatoire de Paris