"L'enlèvement au sérail" en direct sur Culturebox et dans la fan zone de Lyon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/07/2016 à 16H25
"L'Enlèvement au sérail" l'oeuvre de Mozart mise en scène à l'opéra de Lyon par Wajdi Mouawad

"L'Enlèvement au sérail" l'oeuvre de Mozart mise en scène à l'opéra de Lyon par Wajdi Mouawad

© Stofleth

Quand l'opéra se joue aussi à l'extérieur : à Lyon, la place Bellecour transformée en Fan zone pour l'Euro de football accueillera ce samedi 9 juillet la retransmission de l'opéra "L'enlèvement au sérail". Mis en scène par Woujadi Mouawad, l'opéra de Mozart est offert gratuitement dans 16 villes de la région Auvergne-Rhône-Alpes et en exclusivité sur Culturebox !

Petite pause musicale dans l'Euro de football, seize villes de la région Rhône-Alpes vont profiter de la retransmission de l'opéra de Mozart "L’enlèvement au sérail" mis en scène par Wajdi Mouawad.
A Lyon, la Fan Zone installée place Bellecour et équipée de deux écrans géants va accueillir gratuitement les mélomanes et les curieux. Et pour tous les férus d'opéra, Culturebox retransmet le spectacle en intégralité dès le 9 juillet à 21h40. 

L'opéra open air : une tradition lyonnaise

Depuis huit ans, avant de clôturer sa saison l'Opéra de Lyon,  propose une vidéotransmission publique et en plein air du dernier opéra programmé pour le plus grand public possible. Des airs de grand répertoire et populaires qui rassemblent un public élargi.  Après "Cosi fan tutte, "la Flûte enchantée" et  "Carmen", cette année c’est "L’enlèvement au sérail de Mozart" mis en scène par Wajdi Mouawad qui sera projeté dans 16 villes de la région Rhône-Alpes.
Samedi 9 juillet, la fan zone de Lyon sera une immense salle de spectacle à ciel ouvert pour "l'enlèvement au sérail"

Samedi 9 juillet, la fan zone de Lyon sera une immense salle de spectacle à ciel ouvert pour "l'enlèvement au sérail"

© PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP


"L'enlèvement au sérail" de Wajdi Mouawad : Eviter les clichés 

Wolfgang Amadeus Mozart compose cet opéra dans l'ardeur de sa jeunesse. L'écriture musicale et le livret sont pleins de fraîcheur et d'un humour dénué de moralisme. Ce "singspiel", une sorte d'opéra-comique allemande, peut également se lire sous l'angle de la figure du "bon barbare", très présente à l'époque de Mozart. Wajdi Mouawad cherche à éviter que l’actualité fasse dire autre chose à ce livret.
D'autre part, la scénographie, les décors et les costumes ont été créés pour distancier le spectateur des idées préconçues de l'orientalisme. 

J'ai voulu éviter ce que les gens se font de l'orient alors que la plupart du temps les gens n'y ont jamais mis les pieds et ne savent ce que c'est.

Voir la vidéo du making of complet réalisé par Franck Giroud pour France 3 Rhône-Alpes

La femme magnifiée

L'oeuvre de Mozart offre plusieurs angles de lecture. Celle que propose Wajdi Mouawad est entièrement tournée vers le sentiment amoureux et la féminité. 
"C'est un opéra compliqué avec ces deux civilisations éclairées et le problème qu'elles ont avec les femmes. On a enlevé tous les clichés et on a travaillé sur l'esthétisme et le goût de l'art afin de trouver un endroit où la femme est le point névralgique  et crucial", explique Emmanuel Clolus. chef décorateur

Le nouveau patron du Théâtre de la Colline à Paris propose pour la première fois une mise en scène à l'Opéra de Lyon.  

L'histoire de "L'enlèvement au sérail"

L'histoire se passe dans une Turquie imaginaire où Constance, sa servante et son amant Pedrillo ont été capturés par des pirates et vendus à un pacha. Belmonte est un jeune seigneur espagnol et cherche à retrouver Constance, sa fiancée. Les prisonniers sont surveillés par Osmin, gardien du sérail. Belmonte et Pedrillo, son serviteur, montent un projet d’enlèvement qui fonctionne, mais au moment de prendre la fuite, les deux couples sont pris au piège. Selim, décide de leur rendre leur la liberté.

-