Jean-Pierre Furlan, les souvenirs d'intégration d'un ténor "rital"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/02/2015 à 18H22
Jean-Pierre Furlan dans "Carmen" de Bizet.

Jean-Pierre Furlan dans "Carmen" de Bizet.

© Karl Forster

Né à Muret (Haute-Garonne) de parents vénitiens, Jean-Pierre Furlan revendique cette double culture. Véritable star à l'étranger et notamment en Italie, le ténor est un peu moins connu en France. Une lacune qu'il aura l'occasion de combler ce week-end à Toulouse. La ville rose célèbre son émigration italienne à travers conférences et spectacles.

Reportage: D.Gérard / J-P.Duntze / S.Lebeon / P.Barguisseau
Juillet 1996. Jean-Pierre Furlan chante pour la première fois sur la scène de la mythique Fenice de Venise. Dans la salle, son papa d'origine véntienne a fait le déplacement depuis Toulouse. Un moment fondateur dans la carrière du ténor qui depuis, s'est produit dans les plus grandes salles du monde. Japon, Allemagne, Etats-Unis, France bien sûr...Mais c'est avec  l'Italie qu'il conserve un lien particulier, et pour cause : Jean-Pierre Furlan est un fils d'émigrés italiens, ces "ritals" venus tenter leur chance en France dans les années 50.

L'émigration italienne à l'honneur
C'est à cette émigration transalpine que Toulouse a décidé de rendre hommage ce week-end. Samedi et dimanche, la ville rose organise conférences et débats sur les difficultés rencontrées par ces populations, la façon dont elle se sont intégrées et ce qu'elles ont apporté aussi à la culture locale. Un événement qui se terminera par un concert dimanche auquel participera Jean-Pierre Furlan. Un bel hommage à son papa, aujourd'hui disparu.

"Les Ritals, histoires d'une émigration" à l'Hôtel de région de Midi Pyrénées les samedi 7 et dimanche 8 février. Concert, dimanche à 17h30 à la Halle aux grains. Billets entre 20 et 25 euros.

Extrait de "Polyeucte" de Charles Gounod interprété par Jean-Pierre Furlan en 2006 à Saint-Etienne (Loire)