Franck Krawczyk, premier compositeur français en création à New York depuis 24 ans

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/04/2016 à 10H30
Le compositeur Franck Krawczyk en pleine écriture.

Le compositeur Franck Krawczyk en pleine écriture.

© Plein Jour

Le New York Philharmonic Orchestra jouera la création du compositeur français Franck Krawczyk "Après" les 27, 28 et 30 avril, en hommage à Henri Dutilleux, une première française depuis la création d'une oeuvre d'Olivier Messiaen en 1992.

Hommage à Henri Dutilleux

Cette commande du New York Philharmonic était à l'origine adressée à Henri Dutilleux, premier lauréat du Marie-Josée Kravis Prize for New Music en 2011, mais ce dernier, alors affaibli (il est décédé en 2013) a choisi trois compositeurs pour l'honorer : Franck Krawczyk, Anthony Cheung et Peter Eötvös.
Franck Krawczyk à New York où sera créée sa pièce les 27, 28 et 30 avril par le New York Philharmonic Orchestra.

Franck Krawczyk à New York où sera créée sa pièce les 27, 28 et 30 avril par le New York Philharmonic Orchestra.

© Plein Jour

Avec cette création, Franck Krawczyk signe sa deuxième pièce pour orchestre. "Après", d'une vingtaine de minutes, comporte trois mouvements  enchaînés : Coda ... Ruines, Reconstitution, et Matin. Selon le compositeur, la pièce prend pour origine un cycle entamé en 1996 inspiré de la poétique des "ruines", qu'il a achevé vingt ans plus tard en lui ajoutant un volet "reconstitution", et un "matin" nourri des "derniers moments,  profondément tendres, avec Henri Dutilleux".

Une musique à cheval entre tous les arts

Franck Krawczyk, né en 1969, a une riche carrière derrière lui, marquée notamment par le mariage de la musique avec les autres arts. Il a par exemple conçu avec le plasticien Christian Boltanski et le designer de lumières Jean Kalman une douzaine d'installations, comme la fantômatique "Pleine Nuit" récemment  organisée sur le chantier de l'Opéra Comique. En 2010 il avait créé "Polvere" dans le cadre du "Monumenta-Christian Boltanski" au Grand-Palais (repris à Milan et à New York). Il a également travaillé au théâtre avec Peter Brook et Marie-Hélène Estienne ("Une Flûte enchantée", "The Suit"), et pour plusieurs pièces de danse.
Exemple de collaboration de Franck Krawczyk avec Christian Boltanski, sur une oeuvre réalisée par l'artiste à Bologne en mémoire d'un crash aérien.

Franck Krawczyk a enregistré plusieurs disques avec la chef d'orchestre Laurence Equilbey et avec la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton. Il mène avec l'association "Plein jour" une démarche pour sortir la musique des lieux de concert et conquérir un autre public, à l'hôpital, dans les prisons et les établissements scolaires.