Fin de la grève à l'Opéra de Lyon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/04/2012 à 19H41
Représentation de "Le Rossignol et autres fables", de Stravinsky, annulée à l'Opéra de Lyon pour cause de grève

Représentation de "Le Rossignol et autres fables", de Stravinsky, annulée à l'Opéra de Lyon pour cause de grève

© Michael Cooper

Les techniciens de l’Opéra de Lyon ont annoncé vendredi la fin de leur grève, lancée en début de semaine pour dénoncer une pléthore de créations à assurer avec des moyens insuffisants

"On s'est mis d'accord pour leur faire confiance", a déclaré Frédéric Vray, représentant CGT du personnel à l'Opéra, le deuxième de France après l'Opéra de Paris. Il s’est dit néanmoins déterminé à déposer un nouveau préavis de grève -"pour se couvrir"-  sur "Carmen" de Bizet, dont la création est prévue le 25 juin.

La situation s'est débloquée après une rencontre vendredi matin entre les  grévistes et Benoît Quignon, directeur général des services de la ville, employeur des 75 techniciens de l'Opéra, qui ont le statut d'agents territoriaux.

Les grévistes obtiennent plusieurs postes de techniciens
Les salariés ont obtenu un planning ferme à trois semaines et la création « probable » de plusieurs postes de techniciens : « sans doute au moins deux », selon Benoît Quignon. Les grévistes en réclamaient une dizaine.

Les représentations du « Rossignol » de Stravinsky ont dû être annulées cette semaine en raison de la grève.

Dans une note rendue publique jeudi, le directeur de l'Opéra Serge Dorny, salué par la critique pour une programmation dense et ambitieuse, reconnaissait  "des plannings de travail parfois chargés et denses" avec "la succession du festival Puccini Plus (comprenant le "Triptyque", trois opéras à la suite rarement montés en raison de la prouesse technique que cela suppose) et de Parsifal", de Wagner.