"Figaro Si, Figaro Là" offre un "Elixir d'amour'" pour faire aimer l'opéra

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/07/2016 à 10H47
La belle Adina (Laurence Guillod) fait marcher son monde à la baguette.

La belle Adina (Laurence Guillod) fait marcher son monde à la baguette.

© France 3 / Figaro Si, Figaro Là

Depuis presque 20 ans, ils sillonnent l’Ouest de la France pour faire découvrir l’opéra au plus grand nombre. Les artistes de "Figaro Si, Figaro là" sont à nouveau sur la route avec "L’élixir d’amour" de Donizetti. Après Montmorillon (Vienne) ce vendredi 22 juillet, la troupe plantera son chapiteau le 25 à Civray, le 28 à Châtellerault et le 1er août à St Georges-d’Oléron.

Reportage : F.Gibert / S.Bourin / A.Lazeiras / A.Liegard
Après le triomphe rencontré l’an dernier par le tragique et superbe "Roméo et Juliette" de Gounod, la compagnie "Figaro Si, Figaro Là" revient cette année à son répertoire de prédilection, l’opéra-bouffe. Inspiré par la Comedia dell’arte, "L’élixir d’amour", opéra en deux actes de Gaetanoi Donizzetti, raconte les mésaventures du jeune et naïf Nemorino, amoureux fou de la belle - et un peu garce ! – Adina. Afin de conquérir la jeune-femme, courtisée par un bellâtre, le héros se procure un élixir d’amour qui s’avère n’être rien d’autre qu’un vin de piètre qualité.
Laurence Guillod dans le rôle d'Adina.

Laurence Guillod dans le rôle d'Adina.

© France 3 / Figaro Si, Figaro Là
Quiproquos, rebondissements et pour finir "happy end", tous les ingrédients sont là pour séduire un large public. Or depuis 1998, c’est l’objectif de "Figaro Si, Figaro Là" : faire découvrir au plus grand nombre un art encore trop souvent considéré comme élitiste.

Les œuvres choisies pour leur popularité, sont traduites en français pour permettre une meilleure compréhension du public. Un public que la troupe va chercher un peu partout en Poitou-Charentes grâce à son chapiteau.
Pour cet "Elixir d’amour" transposé dans le New York des années 50-60, 24 musiciens, un chœur d’enfants et de jeunes solistes de grande qualité ont été sélectionnés. Et c’est là l’autre vocation de "Figaro Si, Figaro Là" : donner leur chance à des artistes en devenir pour qui la tournée estivale est un magnifique tremplin. Un joli projet.

En 2013, "Figaro Si, Figaro Là" avait offert une jolie version de Rigoletto...