Feuilleton : La Couture-Boussey, berceau des instruments à vent 5/5

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/04/2012 à 16H19
Atelier de production d'instruments à vent à la Couture-Boussey

Atelier de production d'instruments à vent à la Couture-Boussey

© France 3 / Culturebox

A la Couture-Boussey, une commune de l'Eure, des facteurs fabriquent depuis le XVIème siècle des instruments de musique. Au siècle dernier, la moitié du village vivait de cette industrie. Depuis 1888, les artisans du secteur ont crée leur musée dont l’ambition est de mettre en valeur l’histoire de la fabrication locale des instruments à vent. Aujourd’hui, ce site rassemble plus de deux cent cinquante pièces d'exception du XVIIème à nos jours.

 

Episode 1 : Les fils des tourneurs sur bois sont devenus faiseurs en instruments à vent. Ils ont élu domicile à la Couture-Boussey. Dans ce village sont nées des dynasties de facteurs qui ont marqué l'histoire de la musique en Europe et en particulier l'époque de Lully et du roi Soleil. La production atteint son apogée au XIXè siècle.

 

 

Episode 2 : L'usine de la Couture-Boussey était l'une des plus anciennes usines d’instruments à vent d’Europe. Sa renommée était mondiale. Le groupe Buffet Crampon la rachète en 2008 et donne un nouveau souffle à cette célèbre usine. La société est devenue l'un des leaders mondiaux de la fabrication d'instruments de musique. Dans les ateliers, on assemble aujourd'hui entre soixante et quatre-vingts clarinettes chaque jour. Un véritable savoir-faire !

 

Episode 3 : A Ezy-sur-Eure, la maison Hérouard et Bénard fabrique depuis six générations une gamme d'accessoires permettant l'assemblage et l'utilisation d'instruments de musique à vent : des couvre-becs, des ligatures, des tampons et des harnais. 90% de la production part à l'export. La société Tampons Chanu elle aussi fabrique des tampons, comme son nom l'indique. Les ouvriers effectuent un vrai travail d'orfèvre.

 

Episode 4 : La Couture-Boussey accueille les ateliers Marigaux depuis 1935 et des hautbois et de clarinettes. Le hautbois Marigaux est une référence mondiale et s'exporte dans une soixantaine de pays. Chaque opération durant toute la fabrication des instruments est méthodiquement contrôlée pour ne laisser passer aucun défaut. 

 

Episode 5 : A chaque étape de fabrication d'un instrument, du clétage à la soudure, l'atelier de finition est présent. Depuis quelques années, Marigaux appartient à un groupe japonnais mais la production ne sera pas délocalisée. 90% de celle-ci est exportée.