L'opéra d'Haendel, mis en scène ici par Richard Jones, donne la part belle à la soprano Patricia Petibon

Sous une lune équivoque, un homme chante la trahison de la femme qu’il aime. Le chevalier Ariodante et la princesse Ginevra s’étaient pourtant juré fidélité éternelle. Mais le fourbe Polinesso, qui convoite aussi la jeune fille, a réussi à la faire passer pour infidèle.

Désespoir sans fond, suicide manqué et tournoi mortel seront nécessaires au rétablissement de la vérité. Concentré dans l’habile livret d’Antonio Salvi, cet argument emprunté au best sellerde l’Arioste – le célèbre Roland furieux – offre l’occasion à Haendel de composer son opéra le plus parfait, sublime chant de solaire félicité puis de lamentation nocturne, écrit aux mesures des plus grandes voix de son temps. C’est la première fois que ce chef-d’œuvre résonne dans la cour de l’Archevêché d’Aix-en-Provence, sous une lune qui, pour être authentique, n’en sera pas moins complice de la fatale illusion.

Retrouvez chaque semaine les plus grands musiciens, chanteurs, danseurs, chorégraphes ou metteurs en scène Au clair de la lune, le jeudi sur France 2

Distribution

  • Date 12 juillet 2014
  • Durée 4h 24min
  • Production Bel Air Media, Festival d’Aix-en-Provence, Mezzo
  • Réalisation Philippe Béziat
  • Chef d'orchestre Andrea Marcon
  • Metteur en scène Richard Jones
  • Décors et costumes Ultz
  • Lumière Mimi Jordan Sherin
  • Chorégraphe Lucy Burge
  • Mise en scène et conception des marionnettes Finn Caldwell
  • Solistes + rôles Sarah Connolly - Ariodante / Patricia Petibon - Ginevra / Sandrine Piau - Dalinda / Sonia Prina - Polinesso / David Portillo - Lurcanio / Luca Tittoto - Il Re di Scozia / Christopher Diffey - Odoardo
  • Orchestre Freiburger Barockorchester
  • Choeur English Voices