Le Festival d'Ambronay rend hommage au Roi Soleil dès le 11 septembre

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/09/2015 à 15H08
L'Abbatiale d'Ambronay est un des lieux du festival baroque dont la 36e édition s'ouvre le 11 septembre. Ici, un concert du festival en 2009. 

L'Abbatiale d'Ambronay est un des lieux du festival baroque dont la 36e édition s'ouvre le 11 septembre. Ici, un concert du festival en 2009. 

© PHILIPPE MERLE / AFP

Il y a trois siècles mourait Louis XIV et le mythe du Roi-Soleil est un de ceux que le Festival de musique baroque d'Ambronay (Ain), référence du genre, évoquera lors de sa 36e édition qui débute le 11 septembre. Une édition aussi consacrée aux "mystères" du répertoire baroque, oeuvres évocatrices, partitions disparues ou méconnues. Culturebox diffusera un bon nombre des spectacles du festival.

"On voulait parler du Roi-Soleil pour le 300e anniversaire de sa mort, mais aussi de partitions un peu mystérieuses ainsi que des grandes figures mythologiques qui sont légion dans la littérature et ont été reprises à  l'opéra", explique Daniel Bizeray, directeur du festival organisé jusqu'au 4 octobre.

Un hommage au Roi Soleil qui débute avec la star des contre-ténors, Franco Fagioli

En ouverture le 11 septembre à l'Abbatiale, la "voix-soleil" du très célèbre contre-ténor argentin Franco Fagioli, présentée au festival l'an dernier pour la première fois, s'est ainsi imposée pour rendre hommage au souverain qui mourut le 1er septembre 1715. Accompagné par l'Orchestre de chambre de Bâle, le chanteur interprètera des extraits d'opéras de Haendel et Lully.

Dimanche, les "grands motets" - forme typique de la musique de cour de l'époque mêlant choeurs, orchestre et solistes - d'Henry du Mont, compositeur à la chapelle du monarque, seront joués par "Correspondances", nouvel ensemble associé au Centre culturel de rencontre d'Ambronay. Pour le faste du Grand Siècle, 70 artistes donneront les "Te Deum" de Charpentier et de Lully le 30 septembre à l'auditorium de Lyon, et un hommage à la danse baroque sera rendu le 4 octobre sous le chapiteau d'Ambronay avec la comédie de poche Rigodon, à voir en musique et en famille.

Les grandes figures mythologiques sont aussi au rendez-vous, "d'Orphée" que chantera le phénomène baryton Nicolas Achten à l'église d'Ambérieu-en-Bugey le 17 septembre, au "Roi Arthur" d'Henry Purcell à Ambronay deux jours plus tard.

Mystères

Cette 36e édition est aussi placée sous le signe des oeuvres mystérieuses à l'instar de la Passion selon Saint-Marc de Bach, reconstituée pour la première fois dans sa version de 1744 dont un livret fut miraculeusement retrouvé en 2008 à Saint-Pétersbourg. Le 25 septembre à l'Abbatiale, sous la direction de l'Israélien Itay Jedlin.

La veille, c'est la Messe pour la naissance du Grand Dauphin, commandée par Louis XIII à Giovanni Rovetta à Venise en 1638 et jamais entendue depuis, qui sera donnée à l'Église de Lagnieu. Le 27 septembre, le choeur féminin des Cris de Paris se penchera sur les Orphelines de Venise de Vivaldi, pièces écrites à quatre voix (soprano, alto, ténor et basse) et dont les premières interprètes nourrirent bien des fantasmes.

Le thème du festival a inspiré enfin un Fado au chanteur portugais Duarte qui explorera les mystères de Lisbonne; les Mysterien Kantaten de l'ensemble Les Surprises pour sa première à l'Abbatiale ; ou le Mystère Striggio dans lequel Hervé Niquet et Le Concert Spirituel redonnent vie à la Messe à quarante voix, dont la partition disparut pendant quatre siècles avant de resurgir à la Bibliothèque nationale. Ce sera le 4 octobre, en clôture d'un festival que ne manqueront pas cette année les deux poids lourds du genre, Jordi Savall et les Arts florissants. La 35e édition avait attiré 18.000 personnes en 2014. 

Culturebox diffusera quelques-uns parmi les plus importants concerts du festival

Culturebox sera présent dès le premier week-end du festival d'Ambronay avec la diffusion le 11 septembre ((20h30) des airs et pièces de Haendel et de Lully interprétés par Franco Fagioli accompagnés par l'Orchestre de chambre de Bâle. Et le dimanche 13 (17 heures), les "Grands motets" d'Henry du Mont, par l'ensemble "Correspondances".

Culturebox suit également le trio Rondeau (Jean Rondeau, clavecin, Thomas Dunbford, luth et Keyvan Chemirani, percussions orientales) dans sa création en résidence de musiques orientales et baroques improvisées : "Jasmin Toccata"  le samedi 19 (21 heures).

Le week-end du 25-27 sera marqué par la diffusion de "La passion selon Saint Marc" de Bach par le Concert Etranger et Itay Jedlin (à 20h30), puis le 27 septembre (à 17 h), des "Orphelines de Venise" de Vivaldi, par l'ensemble Les Cris de Paris dirigés par Geoffroy Jourdain.

Festival d'Ambronay
"Mythes et mystères"
du 11 septembre au 4 octobre 2015.