"Falstaff" de Verdi par le duo Patrice Caurier et Moshe Leiser

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/03/2011 à 16H42
"Falstaff" de Verdi par le duo Patrice Caurier et Moshe Leiser

"Falstaff" de Verdi par le duo Patrice Caurier et Moshe Leiser

© Culturebox

C'est un des événements de cette saison lyrique dans l'ouest de la France. "Falstaff", le dernier opéra de Giueseppe Verdi, compositeur romantique italien, est ici dépoussiéré de façon magistrale par le duo Patrice Caurier et Moshe Leiser. Dans leur mise en scène résolument moderne, où le tragique se cache derrière la comédie, les scénographes dénoncent l'exclusion et le regard de la société actuelle sur les marginaux et les rêveurs.

"Falstaff", opéra en 3 actes de la fin du 19e siècle qui fut joué à La Scala de Milan pour la première fois le 9 février 1893 puis l'année suivante à l'Opéra Comique de Paris, trouve toute sa résonance dans la société actuelle. La mise en scène est drôle et enlevée. Quant au tragique il est chanté avec vitalité grâce à la direction musicale de Mark Shanahan. La soprano Véronique Gens (Mrs Alice Ford) en jogging rose, perruque blonde, ongles vernis et collier de perles, donne notamment la réplique au ténor Eric Huchet (Bardolfo), face à un Sir John Falstaff, en survêtement et santiags, homme seul contre tous, géant obèse, exclu et humilié par des bourgeoises décoiffantes dans leur look très seventies...Mais pour son dernier opéra, c'est Verdi qui prend tout le monde à contre-pied quand il affirme, dans un grand éclat de rire final, que la vie n'est qu'une immense farce !

A voir aussi sur Culturebox :
- Cendrillon-de-Jûles-Massenet-à-l'opéra-comique-de-Paris
- Le-crépuscule-des-dieux-de-Wagner-sur-la-scène-de-l'opéra-national-du-Rhin
- Dans-les-coulisses-des-opéras-"L'italienne-à-Alger"-et "Ariane-à-Naxos"