Fabrice Di Falco chante l'opéra du balcon à la cave

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/01/2016 à 17H50
Fabrice Di Falco chante Vivaldi © France3 / Culturebox

Le sopraniste et contre-ténor Fabrice Di Falco désacralise l’opéra en se produisant dans une cave parisienne. Accompagné par deux musiciens de jazz, piano et contrebasse, il chante Vivaldi devant une poignée de spectateurs dans une petite salle intimiste et chaleureuse sur la rive droite de la Seine.

Fabrice Di Falco aime les défis. Après son étonnant spectacle du festival "Journées Lyrique de Chartres et d’Eure-et-Loir" ou il mixait sans complexe le baroque et la pop, Farinelli et Mickael Jackson, le sopraniste martiniquais, doté d’une tessiture de quatre octaves, récidive en mariant cette fois l’opéra au jazz. 

Loin des dimensions de la salle de l’opéra Garnier, il se produit dans une cave voutée du XIIIe siècle au cœur du Marais parisien et chante Vivaldi avec deux musiciens de jazz. "Faire du Vivaldi swingué, c’est faire du Vivaldi avec des épices" résume Fabrice Di Falco.

Reportage : Alexis Delcourt / Mathieu Hauville 

Fabrice Di Falco est né en 1974 en Martinique à Fort-de-France. On le surnomme le "Farinelli créole" pour sa tessiture de voix de sopraniste contre-ténor. Refusant de se cantonner au seul répertoire des castrats, il pratique le métissage musical : baroque, opéra, pop, jazz, musique créole. 

Extrait inédit du concert de Fabrice Falco - images : Alexis Delcourt / Mathieu Hauville 

A nos confrères de Forum Opéra il affirmait en 2008 : "Je me considère comme un oiseau des îles. Je veux pouvoir voler d’une discipline et d’un domaine à l’autre ; je ne veux pas de cage".
 
Un album enregistré "dans la cave" devrait voir le jour prochainement.
 
Fabrice Di Falco le 19 janvier 2016 à 20h30 à la « cave du 38Riv’» à Paris.