Eric Huchet : ténor virtuose et héros d'Offenbach

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/04/2013 à 18H08
Eric Huchet dans "La chauve souris"

Eric Huchet dans "La chauve souris"

© Eric Huchet

Petit à petit, l'oiseau fait son nid. C'est ce qui est arrivé à Eric Huchet, qui s'est découvert sur le tard une vocation de chanteur lyrique. Ce grand et sympathique gaillard a pour ainsi dire brûlé les étapes et commence à être reconnu sur la scène nationale. Pour l'heure, il incarne le truculent Pluton dans l'opéra bouffe d'Offenbach, "Orphée aux enfers", un rôle à sa (dé)mesure.

De sa voix de stentor, alliant puissance et maîtrise, Eric Huchet enchaîne les opéras dans toute la France. Premier prix au CNR de Paris en 1992, il obtient une bourse d'études qui lui permet de poursuivre ses études à la Hochschule de Vienne. Eric Huchet démarre sa carrière avec "L'enlèvement au sérail" à l'opéra de Vienne et revient en France à l'âge de 34 ans.

Dès lors, il enchaîne les rôles et se forge une solide réputation dans le milieu. Véritable révélation dans "L'amour des trois Oranges" de Prokofiev en juin et juillet 2012 à l'Opéra de Paris, le site forumopera n'hésite pas à dire de lui : "Eric Huchet est le grand triomphateur de la soirée, Trouffaldino exemplaire et l'on se dit que ce ténor là a de quoi aborder bien davantage que des figures de "caractère". Rencontre avec une figure étoilée. 

Reportage de M. Demguilhem, B. Hostein-Aris, E. Delwarde, C. Varone  
Ce qui est amusant chez Eric Huchet, c'est sa capacité à ne pas se prendre au sérieux. Il prend plaisir à faire sans cesse le grand écart entre un répertoire classique (Beethoven, Mozart, Bizet ...) et des opéras plus légers.

Notons qu'Eric Huchet a une grande passion pour Offenbach avec 10 opéras du génial compositeur à son actif. Depuis le début de l'année, le ténor a posé ses valises à l'opéra de Bordeaux, où il enchaîne avec "Orphée aux enfers" son troisième opéra après "Le dialogue des Carmélites" de Poulenc et "Salomé" de Strauss.
 
Son rêve : Interpréter l'un des grands personnages de la tétralogie wagnérienne. Nous lui souhaitons de bon coeur de se transformer en Siegfried et de pourfendre le dragon sous les projecteurs. A moins qu'il ne préfère icarner Mime dans les profondeurs de la forge. 


"Orphée aux enfers" à l'Opéra de Bordeaux, jusqu'au 25 avril
"Les tréteaux de maître Pierre" de Manuel de Falla, à l'Opéra d'Avignon, à partir du 7 juin

*sur Eric Huchet
*sur Orphée aux enfers