Des petits prix à l'Opéra de Paris pour les familles et moins de 40 ans

Par @Culturebox
Mis à jour le 07/02/2017 à 18H37, publié le 29/01/2017 à 15H32
La salle du Palais Garnier

La salle du Palais Garnier

© GARDEL Bertrand / hemis.fr / Hemis

L'Opéra de Paris propose depuis deux ans des places à dix euros aux jeunes de moins de 28 ans, et cible pour sa saison 2017/18 les familles et les moins de 40 ans, a annoncé son directeur Stéphane Lissner.

Attirer un nouveau public

"Quand on entre dans la vie active, on n'a pas les mêmes moyens et on n'a pas le temps d'aller à l'Opéra", a expliqué M. Lissner. Dix soirées de la prochaine saison, neuf opéras et un ballet, seront réservées aux 29-39 ans, à un tarif réduit de 40% sur toutes les catégories de prix.

Ce sont donc 25.000 places qui seront proposées à tarif réduit aux moins de 40 ans, avec une soirée réservée par mois (sauf en janvier 2018).

En outre, 1.000 places seront proposées à 250 familles qui ne sont jamais venues à l'Opéra, réparties dans quatre spectacles ("La Veuve joyeuse", "Le Barbier de Séville", "Don Quichotte" et "La Fille mal gardée") à 25 euros par adulte et 10 euros par enfant de moins de 18 ans.

Pour les deux tranches, moins de 40 ans et familles, des présentations des œuvres et animations spécifiques sont proposées pour accompagner les nouveaux venus.
La saison 17/18 de l'Opéra de Paris

Prix d’appel

Les prix des places à l'Opéra de Paris vont de 10 à 250 euros. L'Opéra a créé à l'arrivée de Stéphane Lissner, il y a deux ans, des "avant-premières" réservées exclusivement aux moins de 28 ans, à 10 euros, grâce au mécénat (BNP Paribas). Douze spectacles, soit 22.000 places, sont encore réservés pour la prochaine saison aux moins de 28 ans, dont de nombreuses créations.

Selon Stéphane Lissner, la moyenne d'âge du public est de 42 ans pour le ballet et 46 ans pour l'opéra. En 2016, 60% des jeunes qui ont profité des places à 10 euros étaient de nouveaux spectateurs de l'Opéra de Paris.

L'Opéra de Paris, qui bénéficie de la plus grosse subvention du ministère de la Culture (95,7 millions d'euros sur un budget de 211 millions en 2016) compte parmi ses missions l'accessibilité du public. Le taux de remplissage de la saison 2015/16 s'est établi à 92,5% pour ses deux salles de Bastille et Garnier, soit 802.000 spectateurs.

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !