Cosi fan tutte hors les murs de l'opéra de Lyon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 18/07/2011 à 10H19
Cosi fan tutte hors les murs de l'opéra de Lyon

Cosi fan tutte hors les murs de l'opéra de Lyon

© Culturebox

Mozart sous les étoiles et sur grand écran. C'est le principe de l'opération proposée le 16 juillet 2011 par l'Opéra de Lyon. La représentation qui se jouait sur sa scène a été retransmise en simultané et en plein air dans treize villes rhônalpines dont Ambérieu-en-Bugey, Valence et Grenoble. Des milliers de spectateurs ont ainsi pu assister gratuitement à une nouvelle version de l'opéra "Cosi fan tutte".

C'est Adrian Noble qui signe la mise-en-scène de cette énième production du célébrissime chef-d'oeuvre, une plaisanterie sur le badinage qui va tourner au drame. L'Américain a fait un choix audacieux en transposant l'intrigue sur une plage de Californie. L'idée lui est venue lors d'un séjour à Santa Monica : les skaters évoluant sur le trottoir lui ont fait penser aux personnages de Ferrando et Guglielmo qui se jouent de leurs amantes.
Depuis une dizaine d'années, l'ancien directeur de la Royal Shakespeare Company a revisité les plus grandes oeuvres lyriques dont "Macbeth" de Verdi au MET de New York et "Alcina" de Haendel avec Marc Minkowski à Vienne. En 2006, il attaque sa trilogie Mozart - Da Ponte par "Cosi fan tutte".
Pour "Les Noces de Figaro" et "Don Giovanni" qui complètent la série, Adrian Noble a décidé de planter le décor à Washington et dans le New York d'après-guerre.
A la baguette pour ce "Cosi fan tutte" porté par l'orchestre et le choeur de l'Opéra de Lyon, Stefano Montanari. Le jeune chef français est un habitué des grandes pièces lyriques. "Cosi fan tutte" ne lui est d'ailleurs pas inconnu. En 2005-2006, il a été chef associé de William Christie pour cet opéra et il l'a donné au Festival de Beaune en 2009 alors qu'il était à la tête de son propre ensemble.

A voir aussi sur Culturebox :
- Porgy and Bess à l'opéra de Lyon : quand un classique descend dans la rue
- Le cycle Mozart - Da Ponte se poursuit à Tourcoing avec Cosi Fan Tutte
- Anna Caterine Antonacci, une Carmen volcanique mise en scène par Adrian Noble (extrait)
- Pygmalion de Rameau dirigé par William Christie