Concert de Pierre Boulez sous la Pyramide du Louvre : 2.500 amateurs

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/12/2011 à 13H03
Pierre Boulez dirige l'Orchestre de Paris sous la Pyramide du Louvre (20/12/11)

Pierre Boulez dirige l'Orchestre de Paris sous la Pyramide du Louvre (20/12/11)

© AFP / Miguel Medina

Environ 2.500 personnes ont assisté mardi soir, sous la Pyramide du Louvre, au concert gratuit donné par le prestigieux compositeur et chef d'orchestre. Pierre Boulez dirigeait l'Orchestre de Paris, qu'il connaît très bien, dans des œuvres de deux compositeurs de la première moitié du XXe siècle : Arnold Schönberg et Béla Bartók. Un concert salué par de chaleureuses acclamations.

Pierre Boulez, 86 ans, a déjà été l'hôte du Louvre en décembre 2008. Il avait alors dirigé "L'Oiseau de Feu" d'Igor Stravinski (1882-1971), devant un public nombreux. La soirée-événement de mardi constituait le premier épisode d'une série de trois concerts programmés en décembre 2011, 2012 et 2013 sous la grande Pyramide de verre conçue par Ieoh Ming Pei.

Au Louvre, Pierre Boulez s'est donc produit avec l'Orchestre de Paris, habitué des lieux, et avec lequel il collabore régulièrement depuis 35 ans. Le répertoire de cette formation, très axé sur les oeuvres du XXe siècle, correspond pleinement aux aspirations du compositeur, ancien élève d'Olivier Messiaen (1908-1992) et grand représentant et défenseur du répertoire contemporain.

Le concert de Pierre Boulez sous la Pyramide

Le concert de Pierre Boulez sous la Pyramide

© AFP / Miguel Medina

Schönberg et Bartók, deux compositeurs majeurs du XXe siècle
Au programme de la soirée, une oeuvre de jeunesse de l'Autrichien Arnold Schönberg (1874-1951), "La Nuit transfigurée", composée en 1899, puis le Concerto pour orchestre du Hongrois Béla Bartók (1881-1945), composé en 1943 par un musicien déjà affecté par la maladie. Ces deux compositeurs jouèrent un rôle majeur dans la musique du XXe siècle. Alors que Schönberg bouscula les conventions de l'harmonie telle qu'on la pratiquait depuis des siècles, Bartók, ethnomusicologue avant l'heure, oeuvra activement pour la sauvegarde de la musique traditionnelle hongroise. Deux précurseurs en somme, unis par un même sort : celui de s'exiler aux Etats-Unis pour fuir le nazisme et y finir leur vie.

Mardi soir, Boulez et l'Orchestre de Paris ont joué dans des conditions que l'on ne retrouve pas dans les salles de concert habituelles : sous le verre de la Pyramide, les spectateurs étaient tantôt assis sur les marches, tantôt debout. Afin d'être sûr d'éviter toute mauvaise surprise, les mélomanes avaient été invités à se présenter à la Pyramide une heure avant le début du concert... Malheureusement, certains amateurs n'ont pu accéder au site qui affichait complet.

Ce mercredi 21 décembre, Boulez et l'Orchestre de Paris se retrouvent Salle Pleyel pour le même programme (payant, cette fois), complété par le Concerto pour piano n°2 de Bartók avec Bertrand Chamayou pour soliste.


Pierre Boulez et l'Orchestre de Paris
Concert gratuit sous la Pyramide du Louvre
Mardi 20 décembre 2011, 20H
Entrée libre dans la mesure des places disponibles
Informations : 01 40 20 55 55 et sur le site du Louvre