Boris Godounov, le souffle de l'âme russe sur la scène de l'Opéra de Marseille

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/02/2017 à 17H52, publié le 13/02/2017 à 16H57
Alexey Tikhomirov dans le rôle de Boris Godounov. 

Alexey Tikhomirov dans le rôle de Boris Godounov. 

© Capture d'écran France 3 Provence-Alpes

L'Opéra royal de Wallonie présente à Marseille l'un des chefs-d'œuvre du théâtre lyrique russe signé Modeste Moussorgski. Il s'agit de la version originale de 1869 en 7 tableaux. À l'affiche : une distribution internationale parmi laquelle de nombreux Français et la grande basse russe Alexey Tikhomirov dans le rôle-titre. Quatre représentations exceptionnelles sont proposées (14-21 février).

Reportage : V. Chenine / L. Esnault / C. Taurisson / L. Rajot


C'est Paolo Arrivabeni, le chef d'orchestre italien et directeur musical de l'Opéra royal de Wallonie, qui a choisi de reprendre la version originale de 1869 en 7 scènes. "Je trouve cette version très dramatique, sans falbalas, centrée sur le personnage de Boris", précise-t-il. "Justement, elle s'achève avec un des moments les plus beaux de cet ouvrage, la mort de Boris." Le maestro retrouve ainsi l'orchestre de l'Opéra de Marseille qu'il a déjà dirigé à deux reprises. 
 

Boris 2 © Capture d'écran France 3 Provence-Alpes
La distribution internationale réunit plusieurs Français comme la jeune soprano Ludivine Gombert (Xénia), le ténor toulousain Jean-Pierre Furlan (Gregori / Dimitri) ou encore Nicolas Courjal (Pimène), considéré aujourd'hui comme l'une des plus belles voix de basse en France. Basse lui aussi, le Russe Alexey Tikhomirov prête sa voix puissante à Boris Godounov. 

Un chef-d'œuvre maintes fois remanié 

Librement inspiré de la tragédie historique éponyme d'Alexandre Pouchkine et de "L'Histoire de l'État russe" de Nikolaï Karamzine, le "Boris Godounov" de Moussorgski existe en deux versions : celle de 1869 présentée à Marseille, et celle largement remaniée de 1872, en un prologue et quatre actes. Cette deuxième version inclut des éléments nouveaux que l'on ne trouve pas chez Pouchkine. 
Boris 3 © Capture d'écran France 3 Provence-Alpes

Après la mort de Moussorgski en 1881, l'œuvre a été deux fois réorchestrée (en 1896 et 1908) par le grand ami du compositeur, Nikolaï Rimsky-Korsakov. Ce sont ces versions plus "raffinées" qui sont habituellement présentées en Russie aujourd'hui. L'opéra a également été réorchestré en 1959 par Dmitri Chostakovitch. 

SYNOPSIS

Boris Godounov devient tsar après avoir fait assassiner Dimitri, l'héritier légitime d'Ivan le Terrible. Bien qu'il gouverne humainement, le pays sombre dans le chaos et la pauvreté. Un jeune moine vagabond, Gregori, se fait passer pour Dimitri et réussit à épouser Marina, une femme noble originaire de Pologne qui déguise sa volonté de puissance en amour passionné. Après avoir convaincu le roi de Pologne de sa légitimité, le faux Dimitri convainc les Polonais d'envahir la Russie. Boris, rongé par la culpabilité et le remords et hanté par des hallucinations, sombre dans la folie et meurt en implorant la grâce divine.

Affiche Boris Godounov

 

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !