Béatrice Uria-Monzon, portrait d'une cantatrice irrésistible

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/06/2011 à 10H04
Béatrice Uria-Monzon, portrait d'une cantatrice irrésistible

Béatrice Uria-Monzon, portrait d'une cantatrice irrésistible

© Culturebox

Extrait de L'Heure de l'Opéra consacrée à Béatrice Uria-Monzon, la mezzo soprano française la plus en vue du moment.

Brune à la peau mate et à l'oeil de braise, Béatrice Uria-Monzon est aussi séduisante à la ville qu'à la scène. Sa franchise et son recul sur le métier de cantatrice qu'elle exerce depuis deux décennies, sont ceux d'une artiste sans complaisance, qui a toujours fait confiance au travail et à la vie. Mezzo réputée pour ses incursions dans le répertoire français, cette Carmen de renom ne néglige ni Verdi, ni Wagner, et abordera prochainement Tosca.

Issue d'un milieu artistique (elle est la fille du célèbre peintre espagnol Antonio Uria-Monzon), elle a fait de l'histoire de l'art, et après ses études à l'Ecole d'Art Lyrique de l'Opéra de Paris, Béatrice Uria-Monzon est engagée sur les plus grandes scènes françaises. Elle n'a pourtant commencé à suivre des cours de chant qu'à dix-huit ans.

Nous l'avons filmée à Séville, près de Toulouse, où elle réside, et à Avignon, où elle répétait une nouvelle Carmen, son rôle fétiche. Michel Plasson, Georges Prêtre, Raymond Duffaut et Roberto Alagna, entre autres, ont accepté de témoigner dans ce film passionnant.