Audrey Babcock, incandescente Carmen à Belle-Ile

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/07/2013 à 15H30
L'américaine Audrey Babcock incarne la vitupérante Carmen

L'américaine Audrey Babcock incarne la vitupérante Carmen

© Capture d'écran Culturebox

On ne présente plus Carmen, la gitanilla au grand coeur et au tempérament de feu, libre comme l'air. Le chef d'oeuvre de Bizet, d'après une nouvelle de Mérimée, est le plus joué au monde. Mardi soir, devant une foule de 400 personnes amassées dans la Citadelle des Palais, la passion tragique était au rendez-vous pour lancer une série d'opéras au festival "Lyrique-en-mer" de Belle-Ile (Morbihan).

"L'amour est enfant de bohême" ou "Toréador", les airs de "Carmen" sont profondément enracinés dans notre patrimoine culturel. Pour preuve, même le cinéma s'est emparé du mythe. On se souvient avec émotion du couple Julia Migenes, Plácido Domingo dans le flamboyant film-opéra de Francesco Rosi (1984), à ce jour le plus vendu au monde.

Si toutes les plus grandes se sont déjà attaquées au rôle titre, Maria Callas en tête, il se relève d'une très grande complexité en raison de ses changements de tessiture difficiles à gérer. Nul doute que la mezzo soprano Audrey Babcock, après Anna Caterina Antonacci, saura irradier le public français (en français !) de sa personnalité volcanique...  

Reportage de I. Rettig,, M-A. Mouchere, V. Surrault, P. Nau
Le festival de Belle-Ile-en-Mer présentera de nombreux opéras jusqu'au 16 août, dont Carmen qui sera rejoué les 26 & 29 Juillet et les 1, 6 et 12 Août.
Un programme alléchant où l'on retrouvera notamment l'opéra bouffe de Rossini : "Le Barbier de Séville" ainsi que l'incomparable "Messie" de Haendel.

Pour vous mettre l'eau à la bouche ...
"Près des remparts de Séville" ("Carmen", Opéra on the James, 2007) : Adrey Babcock et David Ossenfort)