Aix-en-Provence : Le Crépuscule en levée de rideau

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 04/07/2009 à 10H46
Aix-en-Provence : Le Crépuscule en levée de rideau

Aix-en-Provence : Le Crépuscule en levée de rideau

© Culturebox

Le 61e Festival d'Aix-en-Provence s'est ouvert vendredi 3 juillet 2009 avec "Le Crépuscule des dieux" de Richard Wagner interprété par l'Orchestre philharmonique de Berlin, son chef anglais Simon Rattle et le metteur en scène français Stéphane Braunschweig.

"La Walkyrie" et "Le Crépuscule des dieux" seront diffusés sur France 3, le 9 juillet 2009.

"L'Anneau du Nibelung" ( Der Ring des Nibelungen ) composé par Richard Wagner en 1876 est à l'Opéra, ce que la "Comédie humaine" de Balzac est à la littérature : un monument, un pavé, une pierre angulaire...
L'oeuvre est composée de quatre opéras "L'Or du Rhin" (1869), "La Walkyrie" (1870), "Siegfried" (1876) et "Le Crépuscule des Dieux" (1876). Cette création intervient dans la période de maturité du compositeur, elle s'inspire d'un poème épique germanique datant du Moyen-âge et de la mythologie nordique, mais sa structure en quatre volets est empruntée au théâtre grec antique.  Certains spécialistes affirment que Richard Wagner aurait sans doute préféré être un Balzac ou un Shakespeare, plutôt qu'un Beethoven ou un Mozart. Sa passion littéraire et sa proximité avec le philosophe Arthur Schopenhauer, vont le conduire à créer des spectacles complets, un art total, dans lequel se mêlent poésie, musique, philosophie et parfois même peinture. Pour écrire sa Tétralogie, Richard Wagner puise certaines intrigues dans les contes de Perrault, ceux des frères Grimm, il s'inspire de scènes religieuses du Nouveau testament, la vie de Saint-François d'Assise, de l'oeuvre de Leconte de Lisle....Autant de sources d'inspirations qui vont lui permettre de produire une oeuvre majeure dont l'impact aura une grande influence sur les autres arts, et notamment la littérature. Tolkien affirmant toutefois s'être inspiré de la même  mythologie que Wagner, et non directement de l'oeuvre du compositeur, pour écrire sa fameuse saga du "Seigneur des Anneaux".

Lire l'article "Aix en Provence: un mois d'opéra" sur france3.fr