L'opéra baroque de Haendel au Theater an der Wien, dans une mise en scène contemporaine de Robert Carsen

Après sa production de Platée de Rameau au Theater an der Wien et à l'Opéra Comique à Paris, Robert Carsen met en scène l'opéra Agrippina de Haendel. Il replace l'intrigue dans une Italie parodiée, entre le fascisme mussolinien et les frasques politiques de l'Italie du XXIe siècle. Jubilatoire !

L'intrigue politique et amoureuse
En 54 après Jésus-Christ, Agrippine est l’épouse de l’Empereur romain, Claude. Elle a un fils d'un premier mariage, Néron, qu'elle rêve de voir monter sur le trône. Claude est parti en guerre et la rumeur parvient à Rome qu'il a été tué sur le front. C'est enfin l'occasion pour Aggripine de tout faire pour que son fils soit proclamé Empereur. Malheureusement ses projets sont contrecarrés, car non seulement Claude n'est pas mort, mais il souhaite qu'Ottone lui succède, celui-ci lui ayant sauvé la vie. À cette lutte d'influence, s'ajoute une intrigue amoureuse piquante puisque Claude, Néron et Ottone sont tous les trois amoureux de la même femme, Poppée.

L'Agrippine de Robert Carsen en Italie
Le compositeur allemand naturalisé britannique, Georg Friedrich Haendel, a écrit son opéra Agrippina durant un séjour en Italie. L'opéra est créé en 1709. Au Theater an der Wien, Robert Carsen s’amuse à penser l'intrigue en Italie toujours, mais à une autre époque, dans une Italie parodiée entre fascisme mussolinien et frasques de la politique contemporaine. Pour son premier opéra au Theater an der Wien, le chef d'orchestre Thomas Hengelbrock, spécialiste du baroque et chef associé de l'Orchestre de Paris, dirige le Balthasar-Neumann-Ensemble et une distribution pleine d'énergie, avec, entre autres, Danielle de Niese, Patricia Bardon, Jake Arditti.

Distribution

  • Date 29 mars 2016
  • Durée 3h 2min
  • Genre Opéra / Classique
  • Production François Roussillon et Associés / Theater an der Wien / Mezzo / Sonostream.tv
  • Réalisation François Roussillon
  • Auteur Vincenzo Grimani
  • Compositeur Georg Friedrich Haendel
  • Metteur en scène Robert Carsen
  • Chef d'orchestre Thomas Hengelbrock
  • Orchestre Balthasar-Neumann-Ensemble
  • Costumes Gideon Davey
  • Scènographie Gideon Davey
  • Solistes Agrippina, Patricia Bardon / Nerone, Jake Arditti / Poppea, Danielle de Niese / Ottone, Filippo Mineccia / Claudio, Mika Kares / Pallante, Damien Pass / Narciso, Tom Verney / Lesbo, Christoph Seidl /