La magie des "Nuits Musicales" de Mougins : Claire Thomas et Béatrice Berrut jouent Fazil Say

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/08/2017 à 14H25, publié le 03/08/2017 à 12H33
Camille Thomas (violoncelle) et Béatrice Berrut (piano) au festival des Nuits Musicales - mardi 1er août

Camille Thomas (violoncelle) et Béatrice Berrut (piano) au festival des Nuits Musicales - mardi 1er août

© France 3 / culturebox / capture d'écran

Mardi soir, deux des meilleurs espoirs actuels de la musique classique étaient réunis aux "Nuits Musicales de notre Dame de Vie". La violoncelliste Camille Thomas et la pianiste Béatrice Berrut, amies par ailleurs, ont joué la sonate pour piano et violoncelle de Fazil Say. Cette oeuvre contemporaine qui avait été écrite spécialement pour Camille Thomas décrit l'état de la Turquie actuelle.

Camille Thomas et Béatrice Berrut incarnent brillamment la nouvelle génération, se produisent dans les salles les plus renommées du monde de la Philarmonie de Berlin au Bradley Hall de Chicago et ont chacune remporté des prix prestigieux. En dehors de la scène, ce sont avant tout deux grandes amies. Une osmose à la fois musicale et amicale qui s'est épanouie dans les jardins intimistes de la chapelle Notre-Dame-de-Vie de Mougins.

Reportage France 3 Côte d'Azur : V. Varin / R. De Silvestro / F. Gras / J. Juvigny

Une osmose musicale et amicale

"On a une façon de respirer musicalement qui va très bien ensemble et c'est un vrai dialogue. C'est comme si on continuait nos petites confidences mais sur scène" confie Camille Thomas. Partageant cette passion pour la musique qui les anime, leurs choix se portent toujours sur des œuvres qui les passionnent. Mardi soir, elles ont joué une composition peu connue mais "fascinante" du compositeur turc Fazil Say.
Camille Thomas et Béatrice Berrut

Camille Thomas et Béatrice Berrut

© France 3 / culturebox / capture d'écran
Fazil Say est connu comme musicien mais aussi comme défenseur de la liberté d’expression. Il a notamment reçu en 2016 le Prix Beethoven pour les droits de l’homme, la paix, la liberté, l’intégration et la lutte contre la pauvreté. "On avait très envie de défendre cette sonate qui est une œuvre fascinante et très actuelle" s'exprime Camille Thomas. C'est pour elle que Fazil Say a conçu cette oeuvre, lorsqu'elle a joué au Théâtre des Champs-Elysées avec l'Orchestre de chambre de Paris.

La grande Khatia Buniatishvili

Khatia Buniatishvili au "Festival des Heures Musicales de Biot" à l'Eglise Sainte Marie Madeleine - mai 2017

Khatia Buniatishvili au "Festival des Heures Musicales de Biot" à l'Eglise Sainte Marie Madeleine - mai 2017

© SYSPEO/SIPA
Ce soir, la pianiste géorgienne Khatia Buniatishvili qui a notamment collaboré avec Coldplay en 2015 présentera son nouvel album "Rachmaniov". Elle a commencé à jouer du piano à l’âge de 3 ans et se produit aujourd'hui sur les plus grandes scènes du Royal Festival Hall de Londres à la Scala de Milan. Femme engagée, elle a notamment participé à un concert en faveur des réfugiés syriens. 

Vendredi soir, le trio Camille Berthollet au violoncelle, Julie Berthollet au violon et Vincent Forestier au piano clôtureront le festival. Les deux soeurs ont été disque d'or en 2017.