Youssou N'Dour et Kaija Saariaho reçoivent le Polar Music Prize 2013

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 07/05/2013 à 14H25
Kaija Saariaho le 26 février 2010 à l'Opéra de Lyon, lors d'une répétition pour son opéra "Emilie" / Youssou N'Dour le 6 juillet 2007 à Montreux

Kaija Saariaho le 26 février 2010 à l'Opéra de Lyon, lors d'une répétition pour son opéra "Emilie" / Youssou N'Dour le 6 juillet 2007 à Montreux

© Philippe Merle / Fabrice Coffrini / AFP

Le Sénégalais Youssou N'dour a été récompensé mardi en Suède par le prestigieux Polar Music Prize 2013, en compagnie de la compositrice finlandaise Kaija Saariaho.

"Le griot d'Afrique occidentale n'est pas qu'un simple chanteur ; il est aussi conteur, poète, chanteur de louanges, artiste de divertissement et dépositaire de la tradition orale", a affirmé le jury du Polar Music Prize pour expliquer son choix. "Youssou N'dour perpétue l'héritage griot et démontre qu'on peut s'en servir pour raconter non seulement l'Afrique mais le monde tout entier." Selon le jury, "sa voix contient l'histoire, la passion, les espoirs et l'énergie de tout un continent."

Né le 1er octobre 1959 à Dakar, le chanteur, auteur-compositeur et musicien a connu un succès mondial avec une musique éclectique, nourrie de ses racines modestes mais aussi d'un engagement politique. Il y a quelque 27 ans, c'est le chanteur Peter Gabriel qui l'avait fait connaître au monde entier en l'invitant sur son fameux album "So", puis dans de multiples tournées mondiales. Depuis un an, Youssou N'Dour est ministre au Sénégal, aujourd'hui chargé du Tourisme.
Youssou N'Dour et Peter Gabriel réunis pour "Shakin' the Tree", une chanson appelant à l'émancipation de la femme (1989)
Décerné pour la première fois en 1992 avec des fonds réunis par l'ex-manager du groupe suédois ABBA, Stig Anderson, le Polar Music Prize rend hommage à des contributions jugées remarquables à la musique mondiale, dans tous les styles. Il a déjà récompensé aussi bien Bob Dylan, Ray Charles, Peter Gabriel, Pink Floyd ou Led Zeppelin, que la soprano Renée Fleming, le violoniste Isaac Stern ou le compositeur Pierre Boulez.

Kaija Saariaho, un questionnement sur la musique
L'autre lauréate cette année, la Finlandaise Kaija Saariaho, "occupe une place singulière parmi les compositeurs et remet en question la notion même de musique", a expliqué le jury. Cette compositrice née le 14 octobre 1952 à Helsinki, formée à Paris à l'Ircam (Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique), a signé une production variée et avant-gardiste dans la musique de chambre, les oeuvres pour orchestre et l'opéra.
Kaija Saariaho s'exprime à l'occasion de son "domaine privé" à la Cité de la Musique, à Paris, en avril 2013