Wissembourg : un festival qui offre une totale liberté artistique aux musiciens

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/08/2017 à 16H52, publié le 18/08/2017 à 15H42
Le Quatuor coréen Novus était en répétition ce jeudi. 

Le Quatuor coréen Novus était en répétition ce jeudi. 

© Hubert Wendel

Wissembourg vit au rythme du Festival international de musique. Pour se défaire de l'image élitiste que porte la musique de chambre, cette treizième édition laisse carte blanche aux musiciens, qui sont libres de jouer "ce qu'ils aiment, sans thème imposé". Cette année encore, plus de 5000 spectateurs sont attendus jusqu'à la fin du festival, le 3 septembre.

Reportage : France 3 Alsace C. Kellner / D. Gerber / P. Ledig

Un festival qui s'ouvre au plus grand nombre

L'organisation du festival souhaite au moins égaler, si ce n'est dépasser le record de fréquentation de l'année précédente. En 2015, pas moins de 5000 spectateurs avaient fait le déplacement. Cependant, le festival peinait à se détacher de l'image élitiste qu'on lui porte. Alors, les organisateurs ont distribué de nombreuses invitations à ceux qui n'ont pas l'habitude de ce genre de rendez-vous. 
Mais il y a plus : Hubert Wendell, directeur et créateur du festival, accorde une importance toute particulière à la liberté des artistes. Ainsi, aucun thème n'est imposé aux musiciens. "Ceux-ci jouent ce qu'ils aiment, ce qui donne une vraie variété et diversité au festival." Au mieux, il se permet quelques "suggestions". 

Mais une programmation qui reste de qualité

L'ouverture à divers horizons ne se fait donc pas seulement dans les gradins. Elle a aussi lieu sur scène où une multitude d'artistes internationaux se rencontrent et échangent. Parmi eux, on retrouve le Quatuor Novus. Le grand quotidien allemand Süddeutsche Zeitung ne tarissait pas d'éloges à son égard : "Dès la première note, la musicalité et la sensibilité intense du Quatuor Novus nous ont impressionnés tout comme son homogénéité sonore." 
Le Quatuor Novus était en répétition ce jeudi. 

Le Quatuor Novus était en répétition ce jeudi. 

© France 3 / Culturebox
Depuis sa création, le quatuor amasse les récompenses, dont le prix Mozart en 2014 à Salzbourg. Avec son répertoire allant de Dutilleux à Mozart, en passant par Schubert et Beethoven, Quatuor Novus se produit à travers le monde : la Salle Molière de Lyon, le Carnegie Hall de New-York ou la Philarmonie de Berlin. 
Pour Moon Woong-Whee, violoncelliste du quatuor, le festival de Wessimbourg possède une ambiance que les autres festivals n'ont pas. C'est un public "respectueux qui se rend à cette manifestation. D'habitude, les gens toussent au milieu des mouvements. Ici, rien, ce qui signifie que tout le monde est concentré sur la musique."