Triomphe sud-coréen au 51e concours international de chant de Toulouse

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/09/2016 à 15H33
Byeong-Min GIL 1er prix du 51e concours international de chant de Toulouse

Byeong-Min GIL 1er prix du 51e concours international de chant de Toulouse

© France 3 / Culturebox

C'est un Sud-Coréen de 22 ans, Byeong-Min Gil, qui a remporté le premier prix du 51e concours international de chant de Toulouse. Il a marqué de son empreinte, comme ses 2 compatriotes avec qui il partage le podium, l'édition 2016 de ce concours qui confirme la forte émergence de chanteurs lyriques venus d'Asie.

Les coulisses du Capitole à Toulouse résonnent des vocalises des 10 finalistes (8 hommes et 2 femmes) du Concours International de Chant 2016.

Un concours qui, en 50 ans est devenu une référence affichant à son palmarès José Van Dam, Leontina Vaduva, Piotr Gluboky, Katharine Goeldner, Egils Silins entre autres fameux talents.

Cette édition 2016 est marquée par une forte présence sud-coréenne qui se traduit sur les lignes du palmarès. C'est une basse de 22 ans Byeong-Min Gil qui a remporté le premier prix devant deux de ses compatriotes. Le baryton français Anas Séguin se hissant sur la troisième marche du podium ex-aequo avec Beomjin Kim.

Reportage : C. Sardain / J. Pigneux / J. Touleron / M. Chtopczyk

Le triomphe asiatique de ce weekend n'est pas une première puisque le Capitole avait déjà été le théâtre d'un tel "tiercé" gagnant en 2012 où le Sud-Coéréen Jootaek Kim (26 ans) s'était imposé devant son compatriote Donghwan Lee (31 ans) et le Chinois Zhengzhong Zhou (28 ans)

Les chanteurs du Pays du Matin Calme déferlent sur les concours

La présence d'un nombre important de Sud-Coréens dans les concours internationaux est une tendance très nette de ces dernières années. On a toujours beaucoup chanté au Pays du Matin Calme où l'on est friand de... karaoké. Cela ne suffit pas à expliquer le phénomène, mais contribue à en faire comprendre l'origine.

De nombreux chanteurs lyriques Sud-Coréens s'exilent vers l'Europe pour parfaire leur technique au contact des meilleurs en France mais aussi en Allemagne ou en Italie. Puis ils retournent chez eux pour donner des master-class et inciter leurs élèves à suivre leur parcours.

De plus , les réseaux sociaux jouent à plein dans ce pays, et de ce fait, l'information sur les concours circule très vite et devient attractive. Dans la foulée des Coréens, les Chinois aussi commencent à devenir de sérieux candidats aux honneurs.


Palmarès 2016 :

VOIX DE FEMME 
 
1er Grand Prix : 
Non décerné 
 
2ème Grand Prix : 
Dilyara IDRISOVA (née en 1989) | soprano | Russie 
 
3ème Prix : 
Antonina VESENINA (née en 1986)| soprano | Russie 
 
VOIX D’HOMME 
 
1er Grand Prix : 
Byeong-Min GIL (né en 1994) | basse | Corée du Sud 
 
2ème Grand Prix : 
Ki-Hun PARK (né en 1994) | ténor | Corée du Sud 
 
3ème prix ex-æquo : 
Beomjin KIM (né en 1990) | ténor | Corée du Sud 
 
3ème prix ex-æquo : 
Anas SÉGUIN (né en 1990) | baryton | France 
 
PRIX DU PUBLIC 
 
Dilyara IDRISOVA (née en 1989) | soprano | Russie