Succulente "Petite messe solennelle" de Rossini

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/01/2014 à 16H18
Une scène de "La petite messe solennelle" de Rossini

Une scène de "La petite messe solennelle" de Rossini

© France3/culturebox

Jean-Claude Malgoire et l'Atelier lyrique de Tourcoing se font un petit plaisir en ce début d'année. Ils donnent "La petite messe solennelle" de Rossini. Une oeuvre musicale qui, jouée dans une ambiance de festin, mélange avec délectation sacré et profane.

Reportage: Jean-Jacques Regibier, Emmanuel Quinart, Elise Benoît
Il n'y a pas de doute, Rossini en écrivant "La petite messe solennelle" a vraiment voulu se faire plaisir. Il a plus de 70 ans et a cessé de composer des opéras depuis 30 ans quand le régent de la Banque de France, le comte Pillet-Will, lui commande une oeuvre pour la consécration de sa chapelle privée. 

"La petite messe solennelle" est donnée pour la première fois le 14 mars 1864 en présence de 250 invités. il y a même parmi eux le Nonce apostolique représentant le Vatican à Paris. 

Rossini a choisi à dessein de diviser le concert en 2 parties pour que l'entracte permette aux convives d'aller se restaurer au somptueux buffet dressé pour la circonstance. Cette irruption du profane au coeur d'une oeuvre sacrée ne choquera même pas le Nonce apostolique. 

Il est vrai que l'oeuvre est superbe. Elle surprend par sa modernité même si Rossini ne manque pas de rendre hommage à ses maîtres Palestrina et Bach.

"La petite messe solennelle" de Rossini
Direction musicale: Jean-Claude Malgoire
Mise en scène: Jean Philippe Delavault
Les 17, 19 et 21 janvier
Atelier Lyrique de Tourcoing
82 Boulevard Gambetta 
59200 Tourcoing