"Le dictionnaire de la photographie" de la Martinière : passionnant de A à Z

Par @valerieoddos Journaliste, responsable de la rubrique Expositions de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/12/2015 à 11H57
A gauche, couverture du "Dictionnaire de la photographie", - A droite, Jan Saudek, "Slavic girl with her father", 1998

A gauche, couverture du "Dictionnaire de la photographie", - A droite, Jan Saudek, "Slavic girl with her father", 1998

© A gauche, Editions de la Martinière - A droite © Jan Saudek

Les éditions de La Martinière viennent de publier un "Dictionnaire de la photographie" réuni par Nathalie Herschdorfer, historienne de l'art et directrice du musée du Locle en Suisse. Un livre à contre-courant de la tendance à tout chercher sur internet, même s'il ne s'y oppose pas et qu'il adopte le même genre de façon de naviguer, sur papier.

Il ne s'agit pas d'une histoire de la photographie mais on y retrouve tous les éléments de l'histoire du médium, soit près de 180 ans de bouleversements, de découvertes, d'interrogations. Une histoire incarnée par des centaines de photographes qui se consacrent à la mode, la publicité, le journalisme, l'art pur.
Hippolyte Bayard, La Noyade, autoportrait, 1840

Hippolyte Bayard, La Noyade, autoportrait, 1840

© Société française de photographie, Paris


150 spécialistes mis à contribution

Nathalie Herschdorfer, qui dirige l'ouvrage, voulait un panorama équilibré en termes de culture et de thématiques. Pour la sélection des articles et des photographes cités, elle a consulté 150 spécialistes dans le monde entier, de Quentin Bajac, responsable du département de la photographie du MoMA de New York à Simon Njami, ex-directeur artistique des Rencontres de la photographie de Bamako et concepteur de l'exposition "Africa Remix". De la Chung-Ang University de Séoul au Helsinki City Art Museum.
 
Et 80 contributeurs, historiens de l'art, conservateurs de musées, photographes, ont participé à la rédaction du dictionnaire.
Zwelethu Mthethwa, "Untitled", de la série "Interior", 2000

Zwelethu Mthethwa, "Untitled", de la série "Interior", 2000

© Zwelethu Mthethwa


Des mots-clés qui renvoient d'une notice à l'autre

Celui-ci comprend 1200 notices, en commençant avec le photoreporter iranien Abbas, jusqu'à Piet Zwart (1885-1977), figure de la Nouvelle photographie aux Pays-Bas. Les photographes de toutes les époques et du monde entier côtoient les mouvements qui traversent l'histoire du médium, du pictorialisme à la photographie humaniste ou la photographie plasticienne.
 
Dans chaque notice, une série de mots-clés, qui renvoient à d'autres notices du dictionnaire, sont surlignés en rose, comme un lien hypertexte sur internet. On peut ainsi naviguer pendant des heures à travers l'ouvrage, d'un article sur un courant de la photographie à un nom de photographe, puis à une technique et ainsi de suite.
Lewis Carroll, "Alice Liddell as 'The Beggar Maid'", 1859

Lewis Carroll, "Alice Liddell as 'The Beggar Maid'", 1859

© The Metropolitan Museum of Art, New York

Des articles concis sur les techniques, les tendances, les artistes

On date l'invention de la photographie à 1839, avec la présentation par Arago à l'Académie des sciences de l'invention de Daguerre, le daguerréotype : une image unique en positif sur une plaque de cuivre. La notice sur le daguerréotype renvoie ainsi à celles sur Daguerre, l'autre précurseur Nicéphore Nièpce, John Herschel qui réussit à fixer les images, le procédé du calotype qui succède au daguerréotype…
 
Evidemment, les notices ne sont pas encyclopédiques. Extrêmement concises, elles donnent toutefois les grandes lignes, de façon très claire en ce qui concerne les techniques, les tendances et l'histoire des artistes (905 photographe de 46 pays).
Luc Delahaye, "Taliban", 2001

Luc Delahaye, "Taliban", 2001

© Luc Delahaye


Pourquoi un dictionnaire papier à l'heure d'internet ?

Rien n'empêche ensuite de se documenter en ligne. Dans la préface, Nathalie Herschdorfer explique d'ailleurs pourquoi elle a tenu à faire ce dictionnaire papier, à une époque où internet permet d'avoir accès à "une masse d'informations". Qu'est-ce qu'un tel ouvrage apporte de plus que Wikipedia ? Elle défend la qualité et le sérieux du travail accompli, "une œuvre de référence structurée et ordonnée" face au manque de hiérarchie de l'information sur internet. Il s'agissait de "freiner le flux de l'information qui nous submerge et de comprendre les connexions qui nous conduisent du passé au présent".
 
Même si le nombre de pages est "forcément limité", elle estime que des entrées brèves peuvent justement "enrichir les connaissances du lecteur", libre à lui de les approfondir grâce au numérique.
Bernd et Hilla Becher, "Châteaux d'eau", 1968

Bernd et Hilla Becher, "Châteaux d'eau", 1968

© Bernd et Hilla Becher

Des illustrations choisies 

300 photographies viennent illustrer le propos, en noir et blanc et en couleur. On pourra penser que c'est un nombre assez restreint mais à l'époque où on se noie dans les images, il est agréable de se promener en tournant les pages, de mettre le doigt sur des images choisies, parfois iconiques mais souvent à découvrir. Un livre qui passionnera les amateurs de photographie.

"Le dictionnaire de la photographie", sous la direction de Nathalie Herschdorfer, Editions de La Martinière, 448 pages (202x307), 75 €
 
Nathalie Herschdorfer est commissaire d'expositions, écrivain et historienne de l'art spécialisée dans l'histoire de la photographie. Directrice du musée des beaux-arts du Locle en Suisse, elle a été conservatrice du Musée de l'Elysée de Lausanne.
 
Une édition en anglais a été publiée en même temps, "The Thames & Hudson Dictionary of Photography", chez l'éditeur du même nom.
 
Russel Lee, "Jack Winery, Homesteader, and his Family", Pie Town, New Mexico, 1940

Russel Lee, "Jack Winery, Homesteader, and his Family", Pie Town, New Mexico, 1940

© Library of Congress Prints and Photographs Division, Washington, DC