Le chanteur de jazz, à la carrière incroyable, rend hommage à son ami George Duke, célèbre claviériste disparu en 2013.

Avec plus de 60 albums au compteur, Al Jarreau a collaboré avec les plus grands (George Benson, Jon Hendriks) et s'il honore à l'Olympia la mémoire de son ami George Duke, l'Américain n'en est pas à son premier hommage, puisqu'il a par le passé consacré des albums à Al Green et Bill Withers.

Dès l'âge de quatre ans, le jeune Al Jarreau donne des récitals sous les yeux ébahis de son père pasteur et de sa mère pianiste. Après une courte carrière de psychologue, il décide de se lancer dans la musique. Après avoir enregistré un premier album en 1965, il fait quelques apparitions télé et entreprend l'écriture de ses propres chansons.
Dix ans et un deuxième album plus tard, Al Jarreau est élu meilleur chanteur par les lecteurs du très prestigieux magazine Down Beat. Dès lors, sa notoriété ne fait qu'augmenter et en 1985, il participe à l'album caritatif "We Are The World". Habitués des plus grands festivals, Montreux en premier lieu, le chanteur brille par son aisance vocale et son gôut de la scène.

Regardez le reportage de France 3 à l'occasion du concert d'Al Jarreau au festival Jazz in Marciac en 2013 :


Distribution

  • Date 29 juin 2015
  • Durée 1h 30min
  • Réalisation Zycopolis
A lire aussi

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !