Quel festival êtes-vous, Bertrand Chamayou ?

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Classique de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/07/2014 à 10H50
Bertrand Chamayou, 2014. © Marco Borggreve - Erato

Plutôt Mozart ou Pierre Boulez ? Smoking ou short espadrilles ? Petite chapelle romane ou gazon-moustiques ? Aix ou Salzbourg ? Pendant tout l'été, quelques-uns parmi les plus grands artistes classiques nous dévoilent leurs choix. Aujourd'hui : Bertrand Chamayou, pianiste.

Votre meilleur souvenir de festival ?
J'ai énormément de beaux souvenirs. Je suis très attaché au festival "Piano aux jacobins", dans ma ville natale de Toulouse : c'est là que j’ai entendu un concert pour la première fois, à 6 ans, et que j’ai joué pour la première fois, à 15 ans. La dernière fois que j’y ai participé, il y avait une telle affluence que nous avons dû, au débotté, doubler le concert une semaine plus tard pour accueillir les déboutés du premier jour ! Même ce deuxième concert était comble, c’était très grisant, un sentiment spécial de ferveur concitoyenne ! 
 
A quels festivals participez-vous cet été ?
J'ai un été assez calme car je prends des vacances ! En juillet, je serai en résidence dans le magnifique Schleswig Holstein Musik Fest (dans le nord de l’Allemagne), puis à La Roque d’Anthéron, un festival cher à mon coeur depuis ma tendre enfance et qui m'est très fidèle car on m'y a invité plus de 10 fois ! En août, parmi les festivals, je serai notamment au Gstaad Menuhin Festival, en Suisse. 
Le Festival de la Roque d'Anthéron (ici en 2005) où se produira Bertrand Chamayou les 23 et 24 juillet.

Le Festival de la Roque d'Anthéron (ici en 2005) où se produira Bertrand Chamayou les 23 et 24 juillet.

© PHOTOPQR/LA PROVENCE Franck PENNANT
Comment choisissez-vous de participer à un festival ?
Je ne sillonne plus les festivals tout l’été ! Je m’arrête passagèrement dans quelques lieux que j’aime, avec des programmes qui correspondent à mes envies, ou bien qui coïncident avec les envies des programmateurs. Je recherche des lieux à l’ambiance différente de celle des concerts en saison, même si j’espère rencontrer de bonnes conditions, notamment un bon piano. Mais aussi un cadre qui me séduise vraiment ou une acoustique qui, même imparfaite, me parle !

Y a-t-il pour vous une relation privilégiée au public pendant le festivals d'été ?
Oui, on brise la glace plus facilement, car le public et les artistes sont beaucoup plus désinhibés qu’à l’habitude. 
  
Qu'est-ce qui peut coincer dans un festival ?
Je ne sais pas…  le manque d’unité dans la programmation, les festivals qui donnent l’impression d’avoir été créés "pour faire un festival de plus", ou bien ceux qui ont beaucoup d’ancienneté et qui, passant de main en main, ont perdu leur âme, leur cohérence artistique, la chaleur humaine. Ca peut exister et quand c'est le cas, ça "coince" vraiment. Heureusement, beaucoup de festivals sont à l’opposé de ça !
 
Bertrand Chamayou sera en concert :

. le 20 août au Gstaad Menuhin Festival en Suisse. 
. le 31 août à la Schubertiade de Schwarzenberg
. le 7 septembre à Ciboure