Musique aux 4 Horizons, un festival à la croisée du contemporain et du classique

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/08/2016 à 14H42
La chapelle Notre-Dame du Haut dessinée par Le Corbusier, un écrin magnifique pour le festival.

La chapelle Notre-Dame du Haut dessinée par Le Corbusier, un écrin magnifique pour le festival.

© France 3

Depuis 2013, chaque été , un orchestre éphémère de jeunes musiciens européens se forme, le temps d’un festival. Musique au 4 Horizons donne leur chance à ces solistes débutants. Au répertoire, les grands maîtres de la musique classique mais aussi des compositeurs contemporains qui trouvent toute leur dimension dans le cadre exceptionnel de la colline de Notre-Dame du Haut en Haute-Saône.

Reportage : L.Ducrozet / J-S.Maurice / T.Hardy / A.Baudrand
Jusqu’au 6 août, l’univers de silence et de prières des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut, à Ronchamp en Haute-Saône, est agréablement troublé par les accords des musiciens.
Des musiciens encore au Conservatoire ou qui débutent leur vie professionnelle et auxquels la violoniste Marianne Piketty donne une chance de se produire en public. Un exercice grandeur nature pour cette dizaine de jeunes artistes venus des quatre horizons : France mais aussi Lituanie, Espagne ou Italie.
Au programme des cinq journées de concerts, les compositeurs du passé (Beethoven, Vivadi, Schubert…) mais aussi les contemporains, Arnold Schoenberg ou le jeune Samuel Strouk.
Venu du jazz, le compositeur prend un malin plaisir à brouiller les cartes en mélangeant les genres. Un melting-pot réjouissant qui devrait faire le bonheur du public des 4 Horizons.