Musique aux 4 horizons : cordes frottées dans la chapelle de Le Corbusier

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/08/2015 à 16H46
Un festival de cordes qui permet de découvrir de jeunes virtuoses dans un cadre grandiose 

Un festival de cordes qui permet de découvrir de jeunes virtuoses dans un cadre grandiose 

© France 3 Culturebox

La 3e édition du festival Musique aux Quatre Horizons a ouvert ses portes sur la colline Notre-Dame-du-Haut à Ronchamp. Le site devenu célèbre grâce à la chapelle imaginée par Le Corbusier accueille jusqu’au 9 août une série de concerts classiques d'instruments à cordes frottées, qui célèbrent autant la musique que l’architecture hors-norme des lieux.

Cette 3e édition est un peu particulière. En cette année 2015, on célèbre effectivement les 60 ans de la Chapelle de Notre-Dame-du-Haut à Ronchamp (Haute-Saône) et les 50 ans de la disparition de son créateur, Le Corbusier. Le célèbre architecte a conçu la chapelle en 1955 puis Jean Prouvé en a dessiné le campanile en 1975. Enfin en 2011, c’est Renzo Piano qui a réalisé un monastère et un pavillon.

Renzo Piano et Le Corbusier

Depuis trois ans, le site accueille des concerts, uniquement d'instruments à cordes, mais propose également durant 9 jours une résidence à dix jeunes musiciens, lauréats de concours internationaux, avec des répétitions ouvertes au public. Des virtuoses en herbe dirigés par la violoniste et concertiste Marianne Piketty. 

Les concerts ont débuté le 4 août avec une visite musicale nocturne de la Chapelle de Ronchamp.

Reportage : M. Villirillo / P. Arbez / J. Paulin / X. Brand
Comme d’habitude, le programme mélange visite des sites, conférences et concerts. Dans ce domaine, le menu est varié avec Beethoven, Vivaldi ou Bach mais aussi des œuvres plus contemporaines et ardues de Iannis Xenakis qui était aussi l'ingénieur de Le Corbusier, Vasks et Shostakovitch. Pour célébrer ces deux anniversaires, un concerto a été commandé spécialement à Tomas Bordalejo, jeune compositeur argentin, sur un thème cher à Le Corbusier,  "L'Ombre et la Lumière".

Horizons classiques et contemporrains

Et à celles et ceux qui se posent des questions sur le nom du festival et de ses quatre horizons, il s’agit de ceux que l’on peut contempler du sommet de la colline Notre-Dame-du-Haut : au nord, la vue sur les ballons des Vosges, à l’est sur la Trouée de Belfort, au sud  les premiers sommets jurassiens et à l’ouest la vallée de la Saône.

Musique aux 4 horizons : du 4 au 8 août 2015 sur la Colline de Ronchamp