Mort du compositeur franco-vietnamien Nguyen Thien DAO, élève de Messiaen

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/11/2015 à 16H04
Le compositeur franco-vietnamien Nguyen Thien DAO.

Le compositeur franco-vietnamien Nguyen Thien DAO.

© saisie écran/YouTube

Auteur de pièces au confluent de la musique contemporaine et de la tradition orientale, le compositeur franco-vietnamien Nguyen Thien DAO est décédé à Paris, a annoncé sa famille mercredi. Ancien élève prodige d'Olivier Messiaen, il faisait l'émerveillement de son ancien professeur.

Premier prix de composition dans la classe de Messiaen

Né à Hanoï en 1940, Nguyen Thien DAO arrive en France en 1953. Il entre en 1963 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Elève d'Olivier Messiaen en 1967, il obtient dans sa classe le premier prix de composition.

Nourri des images de son enfance, de ses longues méditations devant la nature et imprégné de poésie vietnamienne et chinoise, il se définit comme "l'héritier des deux civilisations orientale et occidentale", entre lesquelles il tentera une synthèse.

En 1969, il est révélé au Festival de Royan. Son oeuvre pour grand orchestre "Koskom" est créée à Radio France en 1971. Il reçoit en 1974 le Prix Olivier Messiaen de composition.

Opéra de Paris, Opéra de Hanoï, Avignon...

En 1978, son opéra "My Châu-Trong Thuy" est créé à l'Opéra de Paris (Salle Favart). En 1994, son opéra-oratorio "Les enfants d'Izieu" est créé au Festival d'Avignon. En 1995 et 1997, deux oeuvres dirigées par le compositeur lui-même, à la tête de l'Orchestre National du Vietnam, sont créées à l'Opéra de Hanoï : respectivement "Hoa Tâu" 1995 et "Khai Nhac" dans le cadre de la soirée de gala du VIIème Sommet de la Francophonie.

Ces dernières années, Nguyen Thien DAO avait beaucoup joué au Vietnam, notamment pour des cérémonies officielles. En 2008, sa création "Duo Vivo" était jouée en hommage à Olivier Messiaen, au Théâtre des Bouffes du Nord.

"Un des compositeurs les plus originaux de notre époque"

"Il faut que vous sachiez aussi que je tiens DAO pour un très grand musicien, un des compositeurs les plus originaux de notre époque ! Il y a quelques années, j'ai entendu son Koskom (communauté cosmique) pour grand orchestre : j'en ai été bouleversé. Et tout ce qu'il a écrit depuis n'a fait que confirmer ce premier émerveillement..." avait écrit en 1978 Olivier Messiaen à propos de son ancien élève.

Ses obsèques auront lieu vendredi à 9h30 au Père Lachaise.