Mélange poétique entre classique et arts du cirque à l’Auditorium de Lyon

Par @Culturebox
Mis à jour le 31/12/2016 à 11H48, publié le 31/12/2016 à 11H46
Concert de Noël à l'Auditorium de Lyon : airs classiques rencontrent arts du cirque

Concert de Noël à l'Auditorium de Lyon : airs classiques rencontrent arts du cirque

© Capture d'écran France 3 / Culturebox

Pour fêter la fin de l’année, l’Auditorium et l’Orchestre National de Lyon ont choisi de mêler les arts circassiens aux grands airs de classique. "Rêves de cirque" pour faire entendre la musique autrement.

Quand les notes de l’"Apprenti sorcier" de Paul Dukas ou de Carmen de Georges Bizet résonnent dans l’Auditorium de Lyon, surgissent aussi des artistes acrobates. Un mélange qui peut sembler surprenant mais qui fonctionne, la musique étant de toute façon l’un des éléments essentiels du cirque.

Reportage : J. Sauvadon / J. Haas / S. Bouix
Pour leur série de concerts du Nouvel An, l’Auditorium de Lyon et l’ONL présentent "Rêves de Cirque", une symbiose entre spectacle, numéros de funambulisme et grands répertoires. La première avait lieu mercredi soir, et le public a adhéré. 

"La musique est la star"

A l’origine de la mise en scène, Nicolas Ramond, avec sa compagnie "Les Transformateurs" troupe créée en 1992 : "C’est la musique la star. On n’est pas là pour être devant, on est au service de la musique. Mais en même temps, par les tableaux qu’on développe, on la fait entendre différemment je pense". Sur les Gymnopédies d’Erik Satie, une acrobate descend lentement un tissu aérien de 17 mètres de long. Une émotion différente de celle d’un concert classique.
Un numéro de tissu aérien sur Erik Satie

Un numéro de tissu aérien sur Erik Satie

© Capture d'écran France 3 / Culturebox

Un spectacle en interaction

Et le frisson se transforme aussi parfois en éclat de rire : les artistes jouent, avec le public comme avec le chef d’orchestre. Inhabituel dans un auditorium, mais salutaire selon Antoine Glatard, chef résident de l’ONL depuis septembre 2015 : "Je trouve ça intéressant, on est vraiment sur un dialogue musique et cirque. Ça nous fait du bien de nous bousculer un petit peu. Car le format du concert est un peu figé, j’en conviens, et donc ça fait du bien à l’orchestre, au public, au chef, de s’adapter à ces nouveaux formats."
Les artistes interagissent avec l'orchestre

Les artistes interagissent avec l'orchestre

© Capture d'écran France 3 / Culturebox
Les représentations de "Rêves de cirque" ont lieu jusqu'au 31 décembre, une beau spectacle-concert qui bouscule les codes.