"Lyon Printemps Musical" : le conservatoire s'invite au musée

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/04/2017 à 09H52, publié le 12/04/2017 à 09H51
Une LPM © France 3 / Culturebox

Les musées des Beaux-Arts, Gallo-Romain, des Tissus et des Arts Décoratifs et de l’Imprimerie participent au "Lyon Printemps Musical" pour la première fois cette année, du 10 au 16 avril. A cette occasion, les étudiants peuvent suivre des master class ouvertes au public, dans les lieux incontournables de la culture lyonnaise.

Depuis plus de 20 ans, l’association Musicalta, fondée par Francis Duroy, ancien violoniste à l’ONL (Orchestre National de Lille) organise chaque été un festival en Alsace, où musiciens et public peuvent se rencontrer lors de concerts intimistes. Face au succès qu’a rencontré l’événement alsacien, Francis Duroy a lancé en novembre 2016 une campagne de crowdfunding (financement participatif) pour pouvoir développer le festival à Lyon. Pari réussi puisque du 10 au 16 avril se tient dans la capitale des Gaules le "Lyon Printemps Musical".

Reportage : France 3 Rhône-Alpes - R. Gardette / S. Adam / A. Saboureau

L’objectif de ce festival est de délocaliser la musique pour la partager hors des lieux où elle est habituellement enseignée et jouée. Des grands noms de la musique proposent aux étudiants des master class dans les musées de Lyon. Rapprocher les arts, voilà l’idée qu’avait en tête Francis Duroy lorsqu’il a proposé cet événement. Julien Beaudiment, professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon : "C’est pas commun de pouvoir faire des master class dans des lieux comme ça. Moi je donne des cours au Conservatoire, toujours dans ma salle habituelle. Et puis de pouvoir un peu se délocaliser dans les musées, dans les beaux endroits de Lyon, ça c’était quelque chose d’assez inhabituel, le mélange des arts entre la musique, la peinture, l’architecture, c’est une superbe idée."

"Le but c’est que le public des musées tombe vraiment par hasard sur les différents étudiants."

En choisissant des musées cultes de la ville de Lyon, le festival tend à prouver que les arts sont, d’une certaine manière, tous liés les uns aux autres, comme le souligne une étudiante : "Il y a beaucoup d’œuvres qui s’inspirent de tableaux, et inversement. Et même d’autres arts que la peinture et la musique, il y a le cinéma, il y a plein d’autres choses." Rapprocher les arts pour opérer la synesthèse, mais aussi pour surprendre le public, c'est l'idée. En effet, les master class sont ouvertes à tous les visiteurs des musées. "Le but c’est que le public tombe vraiment par hasard sur les différents étudiants. Et ça c’est vraiment quelque chose de merveilleux. Avoir cette ouverture à la musique, pouvoir surprendre encore aujourd’hui c’est quelque chose qui arrive moins."

Musée des Beaux-Arts de Lyon

Musée des Beaux-Arts de Lyon

© France 3 / Culturebox

Les étudiants ainsi que leurs professeurs seront présents au Musées des Beaux-Arts (Terreaux), au Musée Gallo-Romain (Fourvière), au Musée des Tissus et des Arts Décoratifs (Rue de la Charité) et au Musée de l’Imprimerie (Rue de la Poulaillerie) toute la semaine. Par ailleurs, ils donneront des concerts en soirée, à la Salle Molière (Quai de Bondy).