Lille Piano : un festival savamment orchestré par la famille Casadesus

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/06/2017 à 18H22, publié le 09/06/2017 à 18H17
Jean-Claude Casadesus,Thomas et David Enhco invités sur le plateau de France 3 Lille pour évoquer le festival Lille Piano 

Jean-Claude Casadesus,Thomas et David Enhco invités sur le plateau de France 3 Lille pour évoquer le festival Lille Piano 

© France 3 / Culturebox

Pendant trois jours, du 9 au 11 juin 2017 l’Orchestre National de Lille vit au rythme du piano. Une cinquantaine d’artistes offrent plus de 30 concerts dans différents lieux de Lille et du département du Nord. Parmi eux, le virtuose britannique, Stephen Hough et la russe Elena Bashkirova qui ouvrent les festivités avec l'ONL sous la direction de Jean-Claude Casadesus.

Du classique au jazz, le festival Lille Piano offre à tous les amateurs un panorama inédit de l'instrument. Initié par Jean-Claude Casedesus, le prestigieux chef d'orchestre de l'ONL, le festival n'a cessé de prendre de l'ampleur en 14 ans. Aujourd'hui, le chef s'est entouré de ses deux petits-fils, Thomas et David Enhco. La musique chez les Casadesus s'est toujours transmise comme un cadeau, de génération en génération.  

Invités sur le plateau de France 3 Lille, le grand-père et ses deux petits-fils racontent la bienveillance qui a toujours régné dans le clan Casadesus. 


Lille Piano ouvert à tous 


Festival multicarte, Lille Piano offre une grande place au jazz (Bruno Angelini, Yannic Seddiki, Pierre de Bethman trio) et s'ouvre aussi aux musiques actuelles et à toutes les esthétiques.

A l'occasion de l'événement, David Enhco et son Amazing Keystone Big Band invite le jeune public à découvrir une version tout en swing du chef-d’œuvre de Camille Saint-Saëns du "Carnaval des animaux" 


Thomas Enhco et Vassilena Serafimova proposent une alchimie innovante entre le piano et les percussions. Ensemble, ils imaginent des sons métissés, réactivent l’attraction des partitions du grand répertoire : Bach, Mozart ou encore Fauré dans  les mailles du marimba

La grande musique symphonique est toujours au coeur de cette quatorzième édition. Nelson Goerner du Belgian National Orchestra jouent samedi 10 juin à l'auditorium Nouveau Siècle le concerto pour piano n°2 Prokofiev et les Danses symphoniques Rachmaninov.

Mozart à l'honneur

Au programme, le plus fameux des concertos de Mozart et son célébrissime Andante, dont la poésie nocturne a été empruntée par de nombreux cinéastes. "Mozart est le grand parrain du festival. Ce XXIe concerto est un soleil et charge émotionnelle immense", s'émeut encore le grand chef d'orchestre. 

Jean-Claude Casadesus accompagne deux grands pianistes, dans des chefs-d’œuvre du répertoire. Elena Bashkirova, fondatrice du prestigieux festival de musique de chambre de Jérusalem, et Stephen Hough, récompensé à maintes reprises pour ses enregistrements.
S’en suit la dernière œuvre concertante de Rachmaninov, d’une grande originalité et d’une force dramatique rarement atteinte.

Le festival se clôture en beauté avec une grande soirée autour des interprètes Hélène Mercier, Louis Lortie et Nicholas Angelich avec la musique de Poulenc et Prokofiev.