« Les Vêpres de la Vierge » revisitées par l'Atelier lyrique de Tourcoing

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 06/05/2013 à 14H51
Avant dernier concert de la saison 2012-  2013 pour l'Atelier lyrique de Tourcoing

Avant dernier concert de la saison 2012-  2013 pour l'Atelier lyrique de Tourcoing

© France 3 Culturebox

La 31ème saison de l’Atelier Lyrique de Tourcoing touche à sa fin. Avant la clôture du programme le 14 mai, le public a pu savourer « Les Vêpres de la Vierge » de Claudio Monteverdi les 4 et 5 mai en l’église St Christophe à Tourcoing. Un chef d’œuvre du baroque revisité par Jean-Claude Malgoire, le directeur de l'Atelier lyrique de Tourcoing.

Reportage pendant les répétitions avec Alice Rougerie, Gonzague Vandamne, Eddy Djender, Marc Graff
 « Sanctissimae virgini Missa senis vocibus ad ecclesiarum choros, ac Vespere pluribus decantanda com nonullis sacris concentibus ». Ceux qui ont pris la peine de lire ce qui précède en entier, ceux là connaissent désormais le titre exact d’un recueil dédié au Pape Paul V, publié en 1610 à Venise Claudio Monteverdi et dont « Les Vêpres de la Vierge » font partie. Cette année là, le compositeur se rend à Rome pour proposer au pape la dédicace de son œuvre. Il espère obtenir ainsi une aide financière et une place au séminaire romain pour un de ses fils. Paul V donnera son accord pour l’œuvre mais rien côté financier.

Une oeuvre de rupture

A cette époque, Monteverdi avait à son actif plusieurs œuvres majeures, notamment cinq madrigaux (un madrigal est une forme ancienne de musique vocale) et son opéra « Orfeo ». Une œuvre qui a fortement influencé « Les Vêpres de la Vierge » dans laquelle on retrouve la place importante donnée aux voix des solistes, aux instruments et au style dramatique. Mais c’est aussi une œuvre de rupture. Monteverdi va adopter le « stilo nuovo » en brisant le cadre habituel des compositions religieuses pour adopter les tournures de l’opéra. Le profane fait ainsi son apparition dans l’œuvre, ce qui à l’époque était très mal vu par l’Eglise. En cela, Monteverdi a contribué à révolutionner le langage musical. 

Prochain et ultime concert de la saison de l'Atelier Lyrique : le mardi 14 mai à 20h en l'Eglise St Christophe de Tourcoing. Au programme : "Les Vêpres" de Sergueï Rachmaninov avec le Chœur de chambre Coeli et Terra et à la direction Maurice Bourbon.