Turquie : les sœurs Önder jouent un concerto pour la paix au Festival Radio France

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/07/2016 à 18H31
Les sœurs Ferhan et Ferzan Önder étaient invitées du festival de Radio France dans le cadre de la journée "Alla Turca"

Les sœurs Ferhan et Ferzan Önder étaient invitées du festival de Radio France dans le cadre de la journée "Alla Turca"

© France 3 / Culturebox

Jusqu’au 26 juillet 2016, le festival Radio France se tient à Montpellier. Plus de 50 concerts sont proposés au public avec les mêmes valeurs depuis 30 ans : l’ouverture sur toutes les cultures et la musique accessible à tous. Ce lundi 18 juillet, la programmation mettait la Turquie à l’honneur avec un concerto pour 2 pianos interprété par les sœurs Önder et la musique de l'empire Ottoman.

Invitées au festival de Radio France dans le cadre de de la journée "Les Routes du thé", les deux jumelles turques Ferhan et Ferzan Önder ont choisi de jouer "Gezi Park 1" d’ Azil Say. Un concerto pour deux pianos écrit en 2013 lors des manifestations pour la paix en Turquie et qui résonnent amèrement trois jours après le putsch manqué dans leur pays.  

L’ensemble Canticum Novum a interprété "Topkapi" un concert de Musique de l’Empire Ottoman des XVIème et XVIIème siècle. 

Reportage : J. Escafre / T. Sorroche / N. Chatail / B. Barthe / C. Calmels

Les sœurs Ferhan et Ferzan Önder jouent pour la paix

Il y a trois ans, le printemps turc embrasait Istanbul et la place Taksim était le lieu de tous les rassemblements pour lutter contre la destruction du parc Gezi. Touché par la répression violente des opposants écologistes, le compositeur Fazil Zay écrit le concerto pour deux pianos op.48 "Gezi Park 1".  

A l’occasion de la journée "Alla Turca" du festival Radio France, les sœurs jumelles Ferhan et Ferzan Önder ont interprété à quatre mains l'œuvre du compositeur engagé. 

"Nous sommes tristes, en colère et sans voix. Gezi Park a été écrit en 2013 et aujourd’hui rien n’a changé. Ca a même empiré en France comme en Turquie, cette œuvre est toujours d’actualité", constatent les sœurs Önder.

L’héritage de la musique de l'empire Ottoman

Avec "Topkapi", l’ensemble  Canticum Novum tisse à nouveau des liens entre la musique d’Europe occidentale et le répertoire du bassin méditerranéen. En mêlant musique ancienne et musiques du monde, les artistes rappellent à quel point l’orient a influencé la musique classique.
L'ensembe Canticum Novum 

L'ensembe Canticum Novum 

© France 3 / Culturebox

"Ces musiques n’étaient pas simplement des musiques un peu étrangères ou extra-européennes. Elles ont nourri les compositeurs des pays occidentaux" rappelle Jean-Pierre Rousseau, Directeur artistique festival Radio France.

Le festival Radio France se poursuit jusqu’au 26 juillet 2016 à Montpellier et dans la grande région Occitanie