Cet électron libre de la musique classique fait revivre l'oeuvre de Rameau derrière un synthétiseur.

Comment se re-approprier un répertoire ? C’est une question que Francesco Tristano – pianiste hors normes, touchant à Berio ou Stockhausen, tout comme Bach et Cage - se pose de manière continue depuis une dizaine d’années.

Les partitions, selon sa conception, voyageraient dans le temps et dans l’espace... Le monde d’aujourd’hui a peu de choses en commun avec celui de Rameau. Pourquoi continuer de jouer les partitions du passé ? Et surtout en ce qui le concerne, comment ne pas être animé par le désir de les mettre à jour avec l’électronique ?...

Après avoir transféré les partitions en sons numériques, Francesco Tristano les manipule pour en créer de nouvelles combinaisons de timbre, de hauteur, de rythme…

Vidéo : Francesco Tristano - Tristano Introit - Un concert à emporter par La Blogothèque

Francesco Tristano au piano. © Lorenzo Ciavarini Azzi/Culturebox
« Hormis un prélude en do majeur (que j’appris au clavecin...), j’ai découvert la musique pour clavier de Rameau en grande partie lors du premier volet de ma résidence à la Fondation Royaumont. Plutôt que d’interpréter ces musiques au piano (ce qui a été fait, et ce avec des résultats remarquables) mon idée est de ré-arranger, ré-orchestrer en partant avec une suite pour clavier, en passant par l’opéra (ouverture et airs de "Castor et Pollux"...) et des motets… »
Francesco Tristano

Distribution

  • Date 05 octobre 2014
  • Durée 1h 15min
  • Production Cinétévé