Commandité pour la réouverture de la Cathédrale Coventry détruite en 1940, le War Requiem est un hymne de réconciliation

Inspiré par l’acoustique et le registre particuliers de l’église de la cathédrale Coventry, ce "War Requiem, Opus 66" fait dialoguer choeurs, orchestres et solistes, mêlant requiem en latin et neuf poèmes du soldat Wilfred Owen, décédé une semaine avant la fin de la Première Guerre mondiale.

La Fondation Calouste Gulbenkian est une institution portugaise privée, créée en 1956 au coeur de Lisbonne, afin de valoriser la culture en proposant des activités diversifiées dans les domaines des arts, de l'éducation, de la science et de la philanthropie. Dans un parc paysager de 7,5 hectares, trois auditori accueillent des saisons riches, ambitieuses et variées.

Fondateur et directeur artistique de l’ensemble Gabrieli Consorts and Players (1982), le directeur d’orchestre britannique Paul McCreesh collabore avec d’importants ensembles et orchestres tels que la Zurich Chamber Orchestra, la Gothenburg Symphony, la Stockholm Philharmonic, la Beethovenhalle Bonn ou l’Orchestra Sinfonica dell'Accademia Nazionale di Santa Cecilia di Roma, dans un répertoire qui s’étend de la période classique aux oeuvres contemporaines.

Nombreux de ses enregistrements auprès de la Deutsche Grammophon ont été ensensés par la critique et distingués par des prix internationaux.

En 2012, McCreesh a été nommé directeur d’orchestre et conseiller artistique de l’Orchestre Gulbenkian à partir de la saison 2013/2014.

En s’inspirant de la première du War Requiem, Opus 66, la distribution réunit un soprano russe, un ténor britannique et un baryton-basse allemand.

Formée au piano et à la direction chorale, la soprano russe Tatiana Pavlovskaya a intégré en 1994 le Théâtre Mariinsky où elle a débuté comme Tatiana dans Eugène Onegin. A l’occasion de concerts et opéras, elle a collaboré avec de prestigieux théâtres tels que le Metropolitan Opera, le San Francisco Opera, le Carnegie Hall, la Scala, le Bayerische Staatsoper, ou encore le Festival de Salzburg et de Glyndebourne, se distinguant avec de nombreux prix.

Spécialisé dans le répertoire baroque et mozartien, le ténor britannique John Mark Ainsley a néanmoins débuté avec la Mass de Stravinski sous la baguette de Simon Rattle et s’attache toujours à maintenir un répertoire eclectique. Il s’est produit sur les scènes internationales dirigé par les plus grands chefs, en concerts et opéras, tels que notamment le London Philarmonic, London Symphony, New York Philarmonic, San Francisco Philarmonic ou encore au Covent Garden et Festival de Salzburg.

Le baryton-basse allemand Hanno Müller-Brachmann a débuté en 1996 à la Deutsche Staatsoper de Berlin dans l’Orpheus de Telemann dirigé par René Jacobs et a ensuite alterné entre opéras, Lieder et concerts symphoniques. Il a foulé de grandes scènes telles que le Bavarian State Opera de Munich, le Vienna State Opera, le San Francisco Opera ou le Festival de Salzburg, et a été acclamé dans les Passions de Bach entre autres à la London Philarmonic Orchestra, à la Monteverdi Orchestra, au Philarmonia Orchestra au Berlin et à la Berliner Philarmoniker.

L’orchestre et le choeur de la Fondation Gulbenkian se produisent régulièrement au Portugal et en tournées internationales, dans le cadre du soutien à la culture et du rayonnement des productions portugaises particulièrement chers à la Fondation.

Le choeur d’enfants de l’Académie de Musique de Santa Cecilia dirigé par Artur Carneiro se produit depuis 1987 sur les scènes internationales et a intègré diverses productions de la Fondation Gulbenkian.

Retrouvez chaque semaine les plus grands musiciens, chanteurs, danseurs, chorégraphes ou metteurs en scène Au clair de la lune, le jeudi sur France 2

Distribution

  • Date 03 octobre 2014
  • Durée 1h 17min
  • Production Oxymore
  • Réalisation Yan Proefrock
  • Auteur D’après neuf poèmes de Wilfred Owen
  • Compositeur Benjamin Britten
  • Chef d'orchestre Paul McCreesh
  • Orchestre et choeurs Orchestre et Choeur de la Fondation Gulbenkian / Choeur d’enfants de l’Academia de Musica de Santa Cecilia
  • Solistes Tatiana Pavlovskaya (Soprano) / John Mark Ainsley (Ténor) / Hanno Müller-Brachmann (Basse)