Le festival Messiaen célèbre le compositeur Iannis Xenakis

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/07/2014 à 17H44
Le compositeur Iannis Xenakis.

Le compositeur Iannis Xenakis.

© ANDERSEN/SIPA

Chaque été depuis 17 ans, le petit village de la Grave, dans les Hautes-Alpes, rend hommage au compositeur Olivier Messiaen. Cette année, c'est à travers la figure d'un autre compositeur, son élève Iannis Xenakis, que le public pourra découvrir l'oeuvre de Messiaen.

"Les paysages puissants et solennels de La Grave, face aux glaciers de la Meije, sont ma vraie patrie" disait Olivier Messiaen. Ce petit village de 500 habitants, perché à 1500 mètres d’altitude, passionnait et inspirait le compositeur français. C’est là que se tient, jusqu’au 3 août, la 17e édition du festival "Messiaen au pays de la Meije", qui lui rend hommage.

Xenakis, "un héros"

Chaque année depuis 1998, ce village des Hautes-Alpes vit au son des mélodies du compositeur et enseignant du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris, mort en 1992 à l’âge de 83 ans. Les mélomanes peuvent y (re)découvrir l’œuvre de Messiaen à travers des concerts, des conférences ainsi que des ateliers pédagogiques.

Cette année, le travail du Grec Iannis Xenakis, mort en 2001, sert de fil rouge pour cet hommage à Messiaen. Polytechnicien et architecte avec Le Corbusier, Xenakis était l’un des élèves préférés du compositeur français. "J'eus tout de suite un choc ! J'avais devant moi un héros, atteint d'une blessure glorieuse, mais tout éclairé d'une lumière intérieure. C'était Iannis Xenakis !", dit un jour Messiaen de son disciple.
Olivier Messiaen en 1987.

Olivier Messiaen en 1987.

© BAUMANN/SIPA
Vendredi 1er août, une table ronde abordera le travail de Iannis Xenakis, qui composait sa musique selon des calculs mathématiques. En tout, une trentaine de musiciens interprétera le répertoire de Xenakis pendant ce festival.

Un concert franco-allemand pour commémorer 14-18

Quatre œuvres d’Olivier Messiaen sont particulièrement mises à l’honneur cette année : "Trois petites liturgies de la Présence divine", "Vingt regards sur l’Enfant Jésus", "Visions de l’Amen" et "Quatuor pour la fin du Temps". Cette dernière œuvre réunira le 3 août des musiciens allemands et français, en commémoration de la déclaration de la guerre de 1914. Le festival commémorera également les 10 ans de la disparition de Jean-Louis Florentz avec l’interprétation de son "Magnificat-Antiphone pour la visitation" de 1980.

Retrouvez le programme complet du festival "Messiaen au Pays de la Meije" sur son site officiel.
Du 26 juillet au 3 août
Office de Tourisme de La Grave – la Meije – Villar d'Arène :
Tél. 00 33 (0)4 76 79 90 05. E-mail : ot@lagrave-lameije.com