Le classique festival de Saint-Riquier ouvre ses portes hors des sentiers battus

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/07/2013 à 18H24
" D'une rive l'autre" . Cérémonie d'ouverture, sous la direction artistique de Sandra Moubarak et d'Anthony Leroy - Hugh Coltman "On my hands" 

" D'une rive l'autre" . Cérémonie d'ouverture, sous la direction artistique de Sandra Moubarak et d'Anthony Leroy - Hugh Coltman "On my hands" 

© Frédéric DOUCHET/PHOTOPQR/LE COURRIER PICARD

"Décloisonner", c'est le maître mot de la nouvelle édition du festival de Saint-Riquier en Picardie. Les programmateurs ont décidé de confronter la musique classique à d'autres univers artistiques.

Le coup d'envoi du festival de Saint-Riquier a surpris, et sans doute enchanté le public. Autour des pièces classiques, se sont greffés d'autres arts et pensées appelés par les programateurs Anthony Leroy et Sandra Moubarak des "passerelles" : il y eut donc de la pop anglaise, un philosophe, Michel Onfray, une magicienne, pour une mise en scène résolument moderne, sans pour autant avoir pour but de déconstruire. L'expérience se poursuivra jusqu'au 17 juillet. Parmi les autres temps forts : la venue de Melody Gardot, la chanteuse américaine mondialement connue qui mélange savament jazz, blues, bossa nova ou folk.

Reportage Christophe Lépine, Jean-Paul Delance, Matthieu Maillet
Parmi les rendez-vous du festival :

- Jordi Savall et sa viole de gambe le 10 juillet
- Jeudi 11 : l'Orchestre de Picardie
- Mélodie Gardot le 13 juillet
- La Grande Messe le dimanche 14 juillet avec les oeuvres de Pierre Cambourian