Le 54e concours des jeunes chefs d’orchestre a commencé à Besançon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/04/2015 à 12H28
Le Français Frédéric Martinelly a 32 ans

Le Français Frédéric Martinelly a 32 ans

© France 3

Une centaine de futurs chefs venus du monde entier affrontent les présélections. Il n’y a que vingt places pour les finales en septembre. Le stress est au plus haut…

Reportage : Aline Bilinski, Denis Colle et Karl Monnin
Ils viennent des cinq continents. Ils ont la trentaine et connaissent la musique. Leur ambition ? Devenir chef d’orchestre. Sur les 270 candidats du départ dont 41 femmes, il n’en reste plus que 90 pour les présélections qui se déroulent à Besançon. En septembre ils ne seront plus que 2 dans la short-list qui leur ouvrira la porte des finales.
Yiching Su, 29 ans, de Taïwan

Yiching Su, 29 ans, de Taïwan

© France 3

10 minutes pour convaincre


Chaque candidat a eu deux oeuvres à travailler : la 2e Symphonie de Beethoven et le Sacre du Printemps de Stravinsky. Face à lui, pas un orchestre, trop compliqué à gérer mais deux pianistes. Le pupitre et la direction sont identiques à celles d’une grande formation. En 10 minutes, il s’agit de convaincre un jury de trois personnes comme par exemple le chef argentin Jorge Rotter. Les pianistes et deux de ces jurés reviennent d’ailleurs de Pékin où ils ont assuré les premières présélections.
Un jury très exigeant

Un jury très exigeant

© France 3
Contrairement aux autres concours du même niveau, celui de Besançon ne fait aucun choix initial à partir de vidéos. Chaque candidat inscrit est auditionné. C’est dire que le concours est très ouvert et que les conditions d’examen face aux autres concurrents sont particulièrement stressantes.
La concentration avant l'épreuve

La concentration avant l'épreuve

© France 3
Au terme de cette dernière épreuve, les candidats recevront un mail les informant de la décision du jury. Tous bien sûr espèrent accéder aux finales en septembre et peut être suivre les traces de Kazuki Yamada, lauréat du concours en 2009, qui deviendra à partir de septembre 2016 directeur artistique et musical de l’Orchestre philharmonique de Monte-Carlo dont il est actuellement chef d’orchestre invité.
Face à un jury et deux pianistes

Face à un jury et deux pianistes

© France 3
Le concours international des jeunes chefs d’orchestre de Besançon a lieu tous les deux ans. Il assure une partie de la renommée du Festival international de musique de Besançon-Franche-Comté créé en1948 par Gaston Poulet.