L'Orchestre de Dijon-Bourgogne, en conflit avec la ville, se dit menacé

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/07/2014 à 15H09
L'Orchestre de Dijon Bourgogne

L'Orchestre de Dijon Bourgogne

© Orchestre Dijon Bourgogne

L'Orchestre Dijon-Bourgogne (ODB), en conflit avec la municipalité qui accuse l'ensemble d'avoir eu "une gestion imprudente", se dit "menacé de disparaître".

"Nous sommes dans une situation financière saine mais si la ville refuse de financer les 300.000 euros dont nous avons besoin, nous allons être en cessation de paiement et on risque de mourir en octobre", a déclaré à l'AFP le directeur de l'orchestre, Daniel Weissmann, dénonçant une "casse sociale".

Reportage : Eric Sicaud, Elvire Simon et Lucie Heitmann 
 
La municipalité ne veut pas "distribuer sans compter"
 
De son côté, la municipalité a estimé dans un communiqué que la situation financière difficile de l'Orchestre Dijon-Bourgogne (ODB) était "liée à une gestion  imprudente". La municipalité a expliqué avoir refusé de verser une "contribution supplémentaire de 333.000 euros" après le "refus de l'ODB de participer, comme il devait le faire, au Ring de Wagner donné à l'opéra en octobre 2013".
 
"La ville de Dijon (...) n'a pas vocation à être un guichet distribuant sans compter. En l'occurrence, le versement de la somme demandée ne saurait remédier aux difficultés financières de l'ODB pour les années à venir", ajoute-t-on.
 
Le directeur de l'orchestre défend son rôle culturel
 
Né en 2009 de la fusion de l'orchestre de l'opéra et de la Camerata de Bourgogne, l'Orchestre Dijon-Bourgogne, actuellement dirigé par le chef Gergely Madaras, est composé de 48 musiciens.
 
Daniel Weissman a jugé que les propos tenus par la municipalité étaient "à  charge".
 
"Un orchestre, c'est un emblème culturel. Nous réalisons un gros travail avec les hôpitaux, les scolaires et ce serait un sinistre gâchis", a-t-il  plaidé. L'ODB a lancé une pétition de soutien sur son site internet.