L'Iran refuse la venue du chef d'orchestre Daniel Barenboim parce qu'Israélien

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 31/08/2015 à 15H44
Daniel Barenboim en mai 2015, à Londres

Daniel Barenboim en mai 2015, à Londres

© ADRIAN DENNIS / AFP

L'Iran refuse la venue à Téhéran de Daniel Barenboim, qui dirige l'orchestre berlinois la Staatskapelle, parce qu'il est israélien, a déclaré dimanche le porte-parole du ministère iranien de la Culture.

"Nous n'avons aucune opposition quant à la venue de l'orchestre national allemand en Iran, notre opposition concerne la personne qui dirige l'orchestre. Cette personne a plusieurs nationalités dont la nationalité israélienne", a déclaré Hossein Noushabadi cité par l'agence Isna. 

"Daniel Barenboim s'entretient en ce moment avec l'Iran sur la possibilité d'un concert de la Staatskapelle de Berlin à Téhéran", a annoncé la maison-mère de l'orchestre, l'Opéra d'Etat de Berlin. Selon l'Opéra, le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier, qui doit se rendre prochainement en Iran, a accepté de parrainer ce concert car "il soutient l'engagement de Daniel Barenboim pour rendre accessible la musique à tous, indépendamment des frontières nationales, religieuses ou ethniques". "Notre enquête montre que le chef d'orchestre a un lien national et identitaire avec Israël, il a été élevé en Israël et ses parents vivent là-bas. Il est suspecté d'avoir un lien avec ce pays qui est illégitime", a ajouté M. Noushabadi. 

Il a ajouté que l'Iran s'oppose à la venue de "toute personne, dans le cadre d'un groupe culturel, sportif ou touristique, suspectée d'avoir un lien avec le régime sioniste". "Si l'orchestre allemand change de chef, il peut de nouveau présenter sa demande" pour venir en Iran, a-t-il ajouté. L'Iran ne reconnaît pas Israël et soutient les groupes islamistes palestiniens comme le Hamas et le Jihad islamique.

La ministre israélienne de la Culture Miri Regev a déclaré mercredi qu'elle allait écrire à la chancelière Angela Merkel pour qu'elle empêche le concert.

Daniel Barenboim, 72 ans, est une figure controversée en Israël, notamment car il milite pour y jouer Wagner, le compositeur favori d'Adolf Hitler. Il a également joué à Ramallah, en Cisjordanie, en 2005, et est citoyen d'honneur palestinien.