"L'Eure Poétique et Musicale" fête ses 10 ans avec la pianiste Anne Quéfellec

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/05/2017 à 13H15, publié le 15/05/2017 à 12H32
La pianiste Anne Quéfellec prépare son concert du 13 mai, qu'elle donnera aux côtés de l'Orchestre de Rouen.

La pianiste Anne Quéfellec prépare son concert du 13 mai, qu'elle donnera aux côtés de l'Orchestre de Rouen.

© France 3 / Culturebox

"L’Eure Poétique et Musicale", c’est le festival qui réunit chaque année des artistes de renom du monde classique et qui propose également des découverte. Anne Quéfellec a joué le 13 mai, aux côtés de l’Orchestre de Rouen, sous la direction de Léo Hussain.

Pour son dixième anniversaire, le festival "L’Eure Poétique et Musicale" continue à transmettre sa passion pour la musique. En mêlant des œuvres classiques connues du grand public à certaines compositions plus intimes, le festival normand veut toucher le plus grand nombre. Quelques douze concerts dans douze lieux différents sont proposés. Cette année, la tête d’affiche n’est autre que la pianiste Anne Quéfellec.

Reportage : France 3 Normandie - J. Pitte / P. Derouet / T. Fournier / P. Léonard
Un mois durant, du 21 avril au 21 mai, ces concerts seront donnés dans des lieux insolites. Habituée à jouer aux côtés des plus grands chefs,  Anne Quéfellec aime s’adresser à tous : "Partout où on peut faire de la musique je trouve qu’elle est bienvenue, il faut la répandre au maximum. La beauté concerne tout le monde, donc la beauté de la musique évidemment est une nourriture, pour moi, essentielle et vitale donc je suis heureuse de pouvoir la partager avec le maximum de personnes et en particulier, ceux qui ne la connaissent pas."
L'Affiche de la dixième édition du Festival "L'Eure Poétique et Musicale"

L'Affiche de la dixième édition du Festival "L'Eure Poétique et Musicale"

© L'Eure Poétique et Musicale
Un large éventail de propositions, de la période médiévale au jazz en passant par le classique. "Il faut s’abandonner à l’émotion. Quelques fois, les personnes que l’on appelle ‘connaisseurs’ peuvent être un peu stérilisés dans leurs réactions parce qu’ils savent à l’avance ce qu’ils vont ressentir, alors qu’un public plus ingénu, il faut qu’il se rende compte que ce n’est pas forcément à sa tête que la musique s’adresse, c’est à son cœur, à sa sensibilité" rappelle Anne Quéfellec.
Anne Quéfellec et l'Orchestre de Rouen, mené par Léo Hussain pour le concert symphonique donné le 13 mai à l'église de la Madelaine, à Verneuil-sur-Avre.

Anne Quéfellec et l'Orchestre de Rouen, mené par Léo Hussain pour le concert symphonique donné le 13 mai à l'église de la Madelaine, à Verneuil-sur-Avre.

© France 3 / Culturebox
Les concerts de L’Eure Poétique et Musicale sont principalement donnés dans des églises. Des animations ludiques sont également proposées aux plus petits afin de les initier à la musique classique.

Depuis dix ans le festival, véritable tremplin, a permis à de jeunes talents de se faire connaître du public. Gérard Gasparian, directeur du festival, revient sur le choix des artistes à l’affiche cette année : "Il ne faut pas mettre que des têtes d’affiche, on ne pourrait pas. Il faut équilibrer avec des découvertes, puisque la mission d’un festival, c’est aussi de faire découvrir des jeunes. On a aussi un jeune pianiste de 10 ans qui ne touche même pas le sol avec ses pieds, et qui sera là la semaine prochaine. Donc il faut les deux."