Karol Beffa lauréat du 17e Grand Prix Lycéen des Compositeurs

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/03/2016 à 15H39
Le pianiste et compositeur Karol Beffa, ici en 2014.

Le pianiste et compositeur Karol Beffa, ici en 2014.

© BORIS HORVAT / AFP

On en parle comme de l'équivalent du Goncourt des Lycéens pour la musique contemporaine : le Grand Prix Lycéen des Compositeurs a été remis ce jeudi 17 mars au compositeur franco-suisse Karol Beffa pour son "Concerto pour alto et orchestre à cordes". A l'Auditorium de la Maison de la Radio, à Paris, plus de 1000 lycéens représentant 35 établissements étaient présents pour la remise.

Le Grand Prix Lycéen des Compositeurs 2016 a été remis à Karol Beffa, jeudi 17 mars à l’Auditorium de la Maison de la radio. Le Prix a été proclamé par Jean-Claude Casadesus, président de "Musique Nouvelle en Liberté", organisateur du prix, en présence notamment de Benoît Duteurtre (directeur de cetrte même structure et membre du comité de sélection des nominés) et de Mathieu Gallet, PDG de Radio France. Plus de 1 000 lycéens représentant 35 lycées se sont déplacés.

Le lauréat, Karol Beffa

Le "Concerto pour alto et orchestre à cordes" de Karol Beffa a recueilli la majorité des suffrages des lycéens comme des professeurs. "J’ai été guidé par la volonté de partir d’une simplicité modale légèrement archaïsante pour introduire progressivement un contrepoint et des harmonies plus riches, voire chargées, tout en conservant, tant que faire se pouvait, l’unité du style…", a expliqué Karol Bella sur le site du Grand Prix Lycéen des Compositeurs.

Ce dernier présente le style de Beffa comme ayant longtemps "oscillé entre deux directions : un pôle contemplatif, extatique, au rythme harmonique souvent très lent, qui a pu évoquer la musique d’Arvo Pärt et un pôle dynamique, d’une extrême nervosité, où la musique prend souvent la forme d’un mouvement perpétuel". Par ailleurs, Beffa est un intellectuel reconnu, diplômé en histoire, philosophie, mathématiques, linguistique, etc. issu des écoles les plus prestigieuses notamment en France et en Angleterre. 

Grande implication des lycéens et des professeurs

Depuis 16 ans, le Grand Prix Lycéen des Compositeurs offre chaque année à environ 3000 lycéens (de la seconde à la terminale, option musique) issus d'un peu moins d'une centaine d'établissements, l'occasion de s'impliquer dans la musique d'aujourd'hui. Six oeuvres sélectionnées par un comité (constitué par des musiciens, des professeurs et des journalistes) leur sont proposées pour être découvertes et discutées tout au long de l'année en classe de musique. C'est seulement au terme de ce travail que les élèves comme les professeurs votent pour l'oeuvre préférée.

Avec Karol Beffa étaient en lice cette année Régis Campo, Bechara El-Khoury, Laurent Lefrançois, Jacques Lenot, Christian Zanési. De nombreuses rencontres intermédiaires ont eu lieu avec ces compositeurs, dans la préparation au débat qui a lieu le jour de la remise du prix. Questions sur la création musicale, sur sa dimension artisytique comme sur les conditions économiques ont ainsi dominé le débat de ce matin.