Karine Deshayes et Lambert Wilson ouvrent le festival de Radio France

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/07/2016 à 15H06
Karine Deshayes pendant les répétitions à Montpellier

Karine Deshayes pendant les répétitions à Montpellier

© France 3 / Culturebox

Le 31e festival de Radio France Montpellier Languedoc-Roussillon s'est ouvert hier à l'opéra Berlioz. Un festival tourné vers l'Orient avec plus de 90 concerts sur tout le territoire de la région jusqu'au 26 juillet. Le concert d'ouverture avait pour thème Les Mille et Une Nuits avec Lambert Wilson dans le rôle du récitant aux côtés de la mezzo-soprano Karine Deshayes.

30 ans après sa création par Jean-Noël Jeanneney, le festival de Radio France et Montpellier Languedoc Roussillon entre dans une autre dimension. En cet été 2016, il propose 200 événements, dont 90 concerts presque tous gratuits sur tout le territoire de la grande région.
Le thème retenu cette année :  "Le voyage d'Orient" .
La pianiste Béatrice Rana a d'abord interprété les Variations Goldberg.
Le concert d'ouverture du festival à l'Opéra Berlioz, a transporté le public dans l'univers des Mille et Une Nuits avec, au programme des extraits d'"Aladin" de Nielsen et les visions de "Shéhérazade" de Ravel et de Rimski-Korsakov.
Lambert Wilson le récitant et la mezzo-soprano Karine Deshayes étaient accompagnés par l'Orchestre national Montpellier Languedoc-Roussillon dirigé par Michael Schonwandt.

Reportage : F. Hertmann / F. Jobard / L. Chraïbi

"

L'Orient c'est depuis des millénaires une source d'inspiration. C'est la source des civilisations, des religions, du Livre. Quand on parle du Moyen-Orient c'est d'abord ça et aujourd'hui on a que ce visage de terrorisme, de guerre, de haine alors que l'Orient c'est exactement le contraire

Jean-Pierre Rousseau . Directeur festival de Radio France et de Montpellier

C'est donc bien un autre visage de l'Orient que le festival va s'employer à montrer au travers des concerts et rencontres programmés.
Lambert Wilson est heureux de montrer ce visage poétique de l'Orient vu par les musiciens, les poètes et les peintres. Un Orient qui n'a rien à voir avec celui d'aujourd'hui . "Mais justement c'est ce qui est rafraîchissant" conclut le comédien.

"La symphonie Fantastique" de Berlioz ce soir, "Zoroastre" de Rameau le 15 juillet mais aussi "Marco Polo et la Princesse de Chine" un opéra pour enfants d'Isabelle Aboulker font partie, entre autres du beau programme de cet été.
Il faut y ajouter une soirée spéciale le 22 juillet avec la présence du National Youth Orchestra. Cet orchestre américain de jeunes talents sera dirigé par le plus grand chef russe vivant Valéry Gergiev dans un programme qui réunira Prokofiev et Rachmaninov.