(Re)découvrez Orphée & Eurydice de Gluck en version concert, avec Franco Fagioli, Malin Hartelius et Emmanuelle de Negri

Laurence Equilbey a choisi d’explorer la version originale viennoise de Gluck, pour cette production d'Orphée et Eurydice. Orphée est interprété par l'un des meilleurs contre-ténors actuels, Franco Fagioli, et sa bien-aimée, la tendre Eurydice, par la soprano suédoise Malin Hartelius.

Le mythe d'Orphée et Eurydice a traversé les siècles et en particulier l'histoire de la musique. Monteverdi mit en musique l'histoire de ces deux amants retrouvés pour son premier opéra, l’Orfeo, un des premiers de l'histoire de la musique occidentale

L'histoire 
 
  • Orphée et son épouse Eurydice
Orphée est un jeune aède grec, un artiste chantant les épopées. Apollon, dieu du chant, de la musique et de la poésie lui a offert une lyre ainsi que le don merveilleux de pouvoir, grâce à sa lyre, charmer les animaux sauvages et émouvoir les êtres inanimés. Alors qu'Orphée vient d'épouser sa bien-aimée, Eurydice, celle-ci est est mordue au mollet par un serpent, meurt et descend au royaume des enfers. Orphée est brisé et pleure son amour disparu. 
C'est sur cette perte inconsolable que s'ouvre l'opéra de Gluck...
 
  • Oprhée, sauvé par l'Amour 
Les dieux, émus de sa peine et touchés par sa plainte, envoient l'Amour, qui propose à Orphée de descendre aux Enfers pour ramener Eurydice. L'Amour pose cependant une condition, Orphée n'a pas le droit de croiser le regard de son épouse en remontant des Enfers. S'il le fait, celle-ci mourra pour la seconde fois.
 
  • Orphée, enjôleur et amoureux
L'aède charme et envoute alors les gardiens des Enfers, de ses chants tendres et du son délicat de sa lyre. Il parvient à retrouver son épouse et, sans la regarder, la mène à travers les galeries des Enfers. Celle-ci, débordante de joie de retrouver son amant, n'est pourtant pas soumise à la terrible règle, elle ne comprend pas le silence d'Orphée, elle l'interroge, le supplie de s'expliquer.
 
  • Le drame
C'est alors que, épuisé par les questionnements de son épouse et impatient de lui témoigner son amour, Orphée se retourne et Eurydice s'effondre.
Dans le très célèbre « J'ai perdu mon Eurydice », Orphée s'apprête à mettre fin à ses jours, mais l'Amour resurgit pour l'aider une seconde fois. 

Une magnifique et dramatique interprétation de cet air, le plus célèbre d'Orphée et Eurydice, chanté en français par Maria Callas (dans la version parisienne de l'opéra modifiée et élargie par Gluck lui-même) :
Une oeuvre qui ouvre les horizons  
Entre symboles éternels, simplicité et intensité dramatique, Orphée et Eurydice est une oeuvre subtile et éclatante, qui marque un tournant dans l'histoire de la musique. L'opéra tisse un lien entre l'opéra baroque et l'opéra classique. Gluck y cherche la simplicité dans la mélodie et un rapport plus étroit entre le texte et la musique. Il souhaite éviter tout ornement superflu pour rendre à la musique sa véritable fonction : « servir la poésie avec expression ». Dans la version originale viennoise dont le livret est en italien, Gluck confie le rôle d'Orphée à une voix de castrat et les rôles d'Eurydice et de l'Amour à deux sopranos.

Distribution
Ici, c'est le très célèbre contre-ténor argentin Franco Fagioli qui prend les traits d'Orphée, après avoir déjà investi ce rôle la saison passée (voir l'article de Forumopera sur l'Orphée de Franco Fagioli). À ses côtés, il s'entoure des sopranos Malin Hartelius et Emmanuelle de Negri. Ces solistes seront accompagnés par l'orchestre Insula orchestra, fondé et dirigé par Laurence Equilbey, ainsi que par l'ensemble vocal accentus, également fondé par la chef d'orchestre. L'opéra est donné en version concert. Cette représentation est filmée en direct du Théâtre de Poissy, l'équipe sera ensuite à la Philharmonie de Paris puis à Aix en Provence. Ces concerts seront le support d’un enregistrement en vue d’une sortie discographique. 

Laurence Equilbey nous a accordé deux interviews :
  • l'un au sujet de la particularité de cet opéra et de sa place dans l'histoire de la musique  :
  • l'autre au sujet de la distribution, travaillée tout spécialement pour cette production :
Découvrez Orpheo's mind, une œuvre vidéo abstraite et onirique réalisée par Insula Orchestra avec l'agence Superbien, sur l'extrait d'Orphée et Eurydice "Che puro Ciel" :
Musique : « Che Puro Ciel » (live recording, Deutsche Grammophon 2015)
Franco Fagioli - contre-ténor /  Insula orchestra / Jean-Marc Philippe - hautbois / Laurence Equilbey, direction

Concept, direction artistique et mise en oeuvre : Superbien
Co-Réalisation : Edouard Granero / Etalonnage : Antoine Ravache @ Rouchon Digital / Studio et Capture Video : Rouchon Paris

Découvrez en images la production d'Orphée et Eurydice :
  • Franco Fagioli # 1
  • Franco Fagioli # 2
  • Franco Fagioli # 3
  • Franco Fagioli et Malin Hartelius # 1
  • Franco Fagioli et Malin Hartelius # 2
  • Insula Orchestra # 1
  • Insula Orchestra # 2
  • Insula Orchestra # 3
  • Insula Orchestra # 4
  • Laurence Equilbey # 1
  • Laurence Equilbey # 2
  • Laurence Equilbey # 3
  • Malin Hartelius
  • Orphée et Eurydice # 1
  • Orphée et Eurydice # 2
  • Orphée et Eurydice # 3
  • Orphée et Eurydice # 4
  • Orphée et Eurydice # 5
  • Orphée et Eurydice # 6
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Franco Fagioli # 1

    © FTV Charlotte SCHOUSBOE Franco Fagioli # 1

  • Franco Fagioli # 2

    © FTV Charlotte SCHOUSBOE Franco Fagioli # 2

  • Franco Fagioli # 3

    © FTV Charlotte SCHOUSBOE Franco Fagioli # 3

  • Franco Fagioli et Malin Hartelius # 1

    © FTV Charlotte SCHOUSBOE Franco Fagioli et Malin Hartelius # 1

  • Franco Fagioli et Malin Hartelius # 2

    © FTV Charlotte SCHOUSBOE Franco Fagioli et Malin Hartelius # 2

  • Insula Orchestra # 1

    © FTV Charlotte SCHOUSBOE Insula Orchestra # 1

  • Insula Orchestra # 2

    © FTV Charlotte SCHOUSBOE Insula Orchestra # 2

  • Insula Orchestra # 3

    © FTV Charlotte SCHOUSBOE Insula Orchestra # 3

  • Insula Orchestra # 4

    © FTV Charlotte SCHOUSBOE Insula Orchestra # 4

  • Laurence Equilbey # 1

    © FTV Charlotte SCHOUSBOE Laurence Equilbey # 1

  • Laurence Equilbey # 2

    © FTV Charlotte SCHOUSBOE Laurence Equilbey # 2

  • Laurence Equilbey # 3

    © FTV Charlotte SCHOUSBOE Laurence Equilbey # 3

  • Malin Hartelius

    © FTV Charlotte SCHOUSBOE Malin Hartelius

  • Orphée et Eurydice # 1

    © OFTV Charlotte SCHOUSBOE Orphée et Eurydice # 1

  • Orphée et Eurydice # 2

    © FTV Charlotte SCHOUSBOE Orphée et Eurydice # 2

  • Orphée et Eurydice # 3

    © FTV Charlotte SCHOUSBOE Orphée et Eurydice # 3

  • Orphée et Eurydice # 4

    © FTV Charlotte SCHOUSBOE Orphée et Eurydice # 4

  • Orphée et Eurydice # 5

    © FTV Charlotte SCHOUSBOE Orphée et Eurydice # 5

  • Orphée et Eurydice # 6

    © FTV Charlotte SCHOUSBOE Orphée et Eurydice # 6


Dans ce tumblr, Laurence Equilbey elle-même a pris la caméra pour présenter le projet !

http://laurenceequilbey.tumblr.com/post/115749877909/je-publie-quelques-photos-prises-hier-avant-de
 

Programme


Christoph Willibald GLUCK (1714-1787)
Orfeo ed Euridice - version originale de Vienne (1762)

Franco Fagioli - Orfeo
Malin Hartelius - Euridice
Emmanuelle de Negri - Amore

Insula orchestra

Violon solo
Stéphanie PAULET
Violon I          
Aude CAULE,  Roldan BERNABE, David CHIVERS, Ilaria CUSANO, Pascal HOTELLIER, Shiho ONO, Bénédicte PERNET
Violon II
Charles-Etienne MARCHAND, Maximilienne CARAVASILLIS,
Adrien CARRÉ, François COSTA, Giorgia SIMBULA, Enrico TEDDE, Byron WALLIS
Altos
Brigitte CLÉMENT, Diane CHMELA, Laurent GASPAR, Lika LALOUM, Delphine MILLOUR, Jean-Luc THONNERIEUX
Violoncelles
Emmanuel JACQUES, Marjolaine CAMBON, Claire GRATTON, Julien HAINSWORTH
Contrebasses
Axel BOUCHAUX, Roberto DE LARRINOA, Gauthier BLONDEL
Flûtes
Jocelyn DAUBIGNEY, Anna BESSON
Hautbois/Cor anglais
Jean-Marc PHILIPPE, Anne CHAMUSSY
Clarinette
François GILLARDOT
Bassons         
Philippe MIQUEU, Emmanuel VIGNERON
Cors
Jeroen BILLIET, Yannick MAILLET
Trompettes/Cornets
Serge TIZAC, Emmanuel MURE, Adrien MABIRE
Trombones
Fabrice MILLISCHER, Frédéric LUCCHI, Hugo CORCY
Timbales
Koen PLAETINCK
Clavecin
Sébastien D’HERIN
Harpe
Virginie TARRETE

accentus

Sopranos
Marie SERRI
Laurence FAVIER DURAND
Marie-Pierre WATTIEZ
Kristina VAHRENKAMP
Edwige PARAT
Anne-Marie JACQUIN
Isabelle SAUVAGEOT
Elodie FONNARD
Charlotte PLASSE
Altos
Violaine LUCAS
Geneviève CIRASSE
Thi-Lien TRUONG
Emmanuelle BISCARA
Jean-Paul BONNEVALLE
Bertrand DAZIN
Benjamin CLEE
Ténors
Mathieu MONTAGNE
Maurizio ROSSANO
Matthieu CHAPUIS
Andrew BENNETT
David LEFORT
Lisandro NESIS
Nicolas MAIRE
Basses
Nicolas ROUAULT
Grégoire FOHET-DUMINIL
Thomas ROULLON
Pierre JEANNOT
Cyrille GAUTREAU
Anicet CASTEL
Rigoberto MARIN-POLOP
 
Chef de chœur : David BATES
Chef de chant : Nicolaï MASLENKO

Bonus :

À l’automne 2013, Insula orchestra a surpris les visiteurs du Château de Versailles avec deux Flashmob’Art, la première dans la Galerie des Batailles, la seconde dans les jardins, sur l'air de "La Danse des Furies" et l'air des "Champs Élysées", tirés d'Orphée et Eurydice :

 

Distribution

  • Date 07 avril 2015
  • Durée 1h 51min
  • Production Camera Lucida
  • Chef d'orchestre Laurence Equilbey
  • Orchestre Insula Orchestra accentus
  • Solistes Franco Fagioli - Orphée Malin Hartelius - Eurydice Emmanuelle de Negri - Amore