Il avait conquis Moscou en pleine Guerre froide : mort du pianiste Van Cliburn

Par @annieyanbekian Journaliste, responsable de la rubrique Jazz-Musiques du Monde de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/02/2013 à 19H29
Van Cliburn a séduit le public russe en avril 1958, au plus fort de la Guerre Froide... (avril 1958)

Van Cliburn a séduit le public russe en avril 1958, au plus fort de la Guerre Froide... (avril 1958)

© Fondation Van Cliburn / AP / Sipa

Le pianiste américain Van Cliburn s'est éteint mercredi à l'âge de 78 ans, à son domicile de Fort Worth (Texas), emporté par un cancer des os, a indiqué son attachée de presse.

Originaire de Louisiane, installé au Texas depuis l'âge de 6 ans, Van Cliburn avait acquis une notoriété mondiale en 1958 quand il avait remporté, à 23 ans, la première édition du prestigieux Concours quadriennal Tchaïkovski en catégorie piano, en pleine Guerre Froide entre le monde occidental et le bloc soviétique.
Quand le jeune Van Cliburn jouait Rachmaninov à Moscou, en 1958...
Ses interprétations du Premier concerto de Piotr Tchaïkovski et du troisième Concerto de Serge Rachmaninov avaient en premier lieu conquis le public russe qui lui avait réservé une ovation de huit minutes. Les juges soviétiques n'avaient pas eu d'autre choix que de demander à Nikita Khrouchtchev, alors Premier secrétaire du Parti communiste russe (PCUS), l'autorisation d'offrir à cet Américain, représentant du pays ennemi, le premier prix d'un concours censé illustrer la supériorité culturelle russe...

Parade triomphale à New York et immense succès populaire
Cette reconnaissance avait lancé la carrière internationale de Van Cliburn. Le "Time" lui offrit sa une avec le titre : "Le Texan qui a conquis la Russie". Privilège inédit pour un musicien classique, Van Cliburn eut même droit à un défilé triomphal dans les rues de New York. Dans la foulée, son enregistrement du Premier Concerto de Tchaïkovski chez RCA (label avec lequel il avait signé un contrat d'exclusivité) devint le premier disque classique sacré album de Platine (soit au moins un million de copies à l'époque).

En 1962, le premier Concours de piano Van Cliburn fut fondé en son honneur à Fort Worth. Il en devint le conseiller artistique. Le pianiste américain est retourné à plusieurs occasions en Union soviétique, ses récital y étant régulièrement télévisés.
Van Cliburn, de retour à Moscou en 1962, interprète le célèbre Concerto pour piano n°1 de Tchaïkovski sous la direction de Kirill Kondrashin (1er mouvement)
Né le 12 juillet 1934 à Shreveport, en Louisiane, Van Cliburn avait débuté le piano à 3 ans, avec sa mère comme premier professeur. Il avait remporté un premier concours local à 12 ans au Texas. A l'âge de 17 ans, il avait intégré la Julliard School, à New York. Il avait remporté un concours important à l'âge de 20 ans et fait ses début à Carnegie Hall, à New York. Trois ans avant la gloire en Russie... Depuis 1986, Van Cliburn résidait à Fort Worth.
Le 2 mars 2011 à Washington, Van Cliburn avait reçu des mains du président Barack Obama la médaille nationale des Arts, au titre de l'année 2010.

Le 2 mars 2011 à Washington, Van Cliburn avait reçu des mains du président Barack Obama la médaille nationale des Arts, au titre de l'année 2010.

© Jim Watson / AFP