Henri Ozenne, 12 ans, une nouvelle voix de la Maîtrise de Radio France

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/05/2015 à 17H04
Henri Ozenne en pleine répétition à son domicile

Henri Ozenne en pleine répétition à son domicile

© Capture d'image France3/Culturebox

A 12 ans, le jeune Henri Ozenne va intégrer la rentrée prochaine la prestigieuse Maitrise de Radio France. Un formidable tremplin pour cet adolescent qui rêve d’une carrière de chanteur professionnel.

L’automne prochain, la vie d’Henri Ozenne va radicalement changer. Ce jeune soprano, qui vit à Achicourt, dans le Pas-de-Calais, va quitter famille et amis pour rejoindre la  Maîtrise de Radio France à Paris. Ce chœur fondé en 1946 qui accueille et forme des enfants de 9 ans à 17 ans.

« Je chante depuis que je sais parler »

Henri Ozenne est né dans une famille de musiciens. Ses parents, sa sœur, tous ses proches jouent d’un instrument de musique. Lui, son point fort, c’est sa voix même s’il pratique le piano et la trompette depuis l’âge de 7 ans. A nos confrères de « La Voix du Nord », il explique qu’il chante depuis qu’il sait parler. Un don qu’il travaille dans un cours de chant du conservatoire de Wasquehal. « La première fois que j’ai chanté dans mon collège, j’étais placé au milieu. Toutes les têtes se sont retournées. Ma prof de musique m’a regardé avec des grands yeux. C’était fort, reconnaît l’adolescent devant les caméras de France3 Nord/Pas-de-Calais ».


« La Maitrise de Radio France : un gros challenge »

Aux auditions de la Maîtrise de Radio France, Henri a choisi d’interpréter le Requiem de Gabriel Fauré. L’interprétation de cette œuvre mondialement connue lui a ouvert les portes de la formation musicale. Le jeune adolescent est fier d’avoir réussi à intégrer ce chœur de très haut niveau qui va lui permettre de chanter sur les plus grandes scènes, aux cotés des orchestres symphoniques les plus réputés. Mais il reconnaît « que 4 à 5 heures de musique par jour, c’est un gros challenge ». Un défi que sa famille l’aidera certainement à relever.